Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mars 2012 6 17 /03 /mars /2012 08:25
Pierre Bienvault note dans La Croix que « le rapport de la HAS sur l’autisme suscite de nombreuses critiques dans le monde de la psychiatrie. De nombreux professionnels affirment qu’ils sont prêts à évaluer leurs pratiques, mettant en avant un travail de recherche lancé en 2008 avec l’Inserm sur 82 enfants atteints ». Le journaliste relève ainsi que « nombre de psychiatres ont été très agacés par la «provocation» du Pr Jean-Luc Harousseau, le président du collège de la HAS, invitant les psychiatres à «se remettre en cause» et à évaluer leurs prises en charge ». Le Pr Bernard Golse, chef du service de pédopsychiatrie de l’hôpital Necker à Paris, déclare ainsi : « Nous n’avons pas attendu la HAS pour le faire ». Le Dr Jean-Michel Thurin, responsable du groupe « Recherches » à la Fédération française de psychiatrie, revient sur cette étude de 2008 et indique que les résultats « montrent une évolution positive de 50% en moyenne sur les différents critères de l’évaluation ». Pierre Bienvault ajoute que « de nombreux psychiatres estiment que le rapport de la HAS a été dicté par des «impératifs politiques» et le souci de ne «pas déplaire» aux associations de parents ». Le Pr Gérard Schmit (CHU de Reims) déclare que « de très nombreux pédopsychiatres, très dévoués, sont meurtris par ces recommandations bien peu scientifiques. […] Peut-être que certains psychiatres estiment toujours qu’il y a un lien entre le fonctionnement mental des parents et l’autisme de leur enfant. Mais je peux vous assurer que cette idée a été abandonnée depuis longtemps par la grande majorité d’entre nous. C’est un procès en sorcellerie que l’on nous fait ».

Partager cet article

Repost 0
Published by Chronimed - dans Concept
commenter cet article

commentaires