Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 10:34
Des inspections font état d’emploi de médicaments hors prescription pour traiter les animaux d’élevage. Ce qui serait dangereux pour l’homme ». Une « note adressée le 7 février aux préfets par la Direction générale de l’alimentation, qui dépend du ministère de l’Agriculture. […] Le directeur général adjoint de la DGAL, Jean-Luc Angot, fait état de «non-conformités majeures» constatées lors de la délivrance d’aliments médicamenteux aux éleveurs. Mélangés à la nourriture du bétail, ces antibiotiques sont utilisés pour prévenir les maladies les plus courantes ». « Mais la note montre l’existence de pratiques opaques entre vétérinaires, industriels de l’agroalimentaire et certains agriculteurs. Les inspecteurs ont constaté notamment des «délivrances d’aliments médicamenteux sans prescription sur simple demande des détenteurs d’animaux» « la délivrance d’antibiotiques en trop grande quantité et de façon anarchique aux animaux peut avoir des conséquences sur l’homme, car cela entraîne le développement de bactéries résistantes. Rejetées dans l’environnement par les déjections animales, elles peuvent se retrouver dans l’eau ou contaminer la viande et donc finir dans nos assiettes ». « 25 000 décès seraient liés chaque année en Europe à des agents infectieux devenus résistants », et indique que « pour réduire la propagation des staphylocoques dorés et des salmonelles, l’Europe a interdit en 2006 l’utilisation d’antibiotiques pour stimuler la croissance des animaux. Et l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation recense les antibiotiques dont il faut absolument limiter l’usage dans les élevages ».

Partager cet article

Repost 0
Published by Chronimed - dans Nutrition
commenter cet article

commentaires