Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 février 2012 6 25 /02 /février /2012 11:03
Les infections invasives à Steptococcus pyogènes ou streptocoque A (SGA), qui semblaient avoir perdu de leur importance avec les progrès en matière d'hygiène et d'antisepsie, connaissent une nouvelle augmentation en France. Entre 2002 et 2004, une augmentation de l'incidence des septicémies à SGA a été constatée, passant de 1,6 à 2,7 cas p.100 000 habitants. Des recommandations ont été émises par le Conseil supérieur d'hygiène publique de France en 2005 sur la conduite à tenir lors de la survenue d'un ou plusieurs cas d'infections invasives à SGA en milieu communautaire et les actions menées depuis au niveau national mettent l'accent sur la nécessité de signaler les infections hospitalières au CCLIN et à la DDASS. Le CCLIN Ouest a réalisé une étude descriptive des infections puerpérales à SGA à partir des fiches de signalement des infections nosocomiales reçues entre 2001 et 2010. Ont été incluses toutes les infections invasives ou non survenues au décours d'un accouchement par voie basse ou césarienne, ce qui correspondait à 62 fiches de signalement, provenant de 35 établissements de l'inter-région, dont 42 concernaient des cas isolés et 20 des cas groupés. Le nombre de signalements a très nettement augmenté à partir de 2006 (de 3 en 2005 à 14 en 2009 avec une décroissance à 7 en 2010). Ces signalements concernaient 93 patientes ayant présenté au moins une infection. Sur 108 infections signalées, 93 étaient invasives (62 endométrites, 24 septicémies dont 10 associées à une endométrite, 1 associée à une péritonite post césarienne, 3 syndromes de choc toxique septicémiques dont un décès). Le délai moyen de survenue de l'infection était de 4 jours post-partum. Le caractère nosocomial des infections était certain dans 29 % des signalements (N=18) et probable dans 50 % (N=31). Les infections ont été acquises dans l'établissement dans 54 % (N=33) des signalements et importé dans 8 % (N=4). Une investigation a été réalisée dans 67 % des cas (N=41). Le typage des souches a été effectué seulement dans 31 % (N=19) des cas et les résultats transmis au CCLIN 9 fois. L'incidence globale allait de 0,16 à 1,08 pour 100 000 naissances. Les actions menées au niveau national ont sensibilisé les établissements à la prévention des infections puerpérales à SGA et les ont incités à signaler davantage ce type d'infection au CCLIN. Des points sont à améliorer comme la conservation des souches, et leur transmission au CNR pour typage. Aupée M et coll. Infections puerpérales à Streptococcus pyogenes. État des lieux à partir des signalements externes des infections nosocomiales dans l'interrégion Ouest. 2001-2010. 31ème Réunion Interdisciplinaire de Chimiothérapie Anti-Infectieuse, Paris, 1er-2 décembre 2011. Dr Muriel Macé (24/02/2012)

Partager cet article

Repost 0
Published by Chronimed - dans Infections froides
commenter cet article

commentaires