Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 février 2012 6 25 /02 /février /2012 10:58
Découverte en 1930, la protéine C-réactive (CRP), protéine de la phase aiguë de l'inflammation, reste d'actualité : son dosage plasmatique, marqueur sanguin très informatif, reflète les capacités de l'hôte à répondre à une agression, notamment dans le cadre d'un processus infectieux. La signification de valeurs « extrêmes », cependant et si l'on en croit C. Le Gall et coll, de l'hôpital d'instruction des armées de Brest, est peu étudiée. Une raison incontestable pour y consacrer une étude spécifique... Etude rétrospective, donc, de patients ayant présenté une CRP supérieure à 500 mg/L. Réalisée entre le 1er janvier 2002 et le 31 décembre 2008, l'étude a permis de colliger 91 prélèvements réalisés chez 68 patients (38 femmes et 30 hommes), d'un âge moyen de 65 ± 15 ans (extrêmes : 32 à 95 ans). La CRP moyenne de l'ensemble de ces prélèvements était de 574 ± 71 mg/L (extrêmes de 501 à 915 mg/L). Un peu plus de la moitié des prélèvements provenaient du service de réanimation, un quart des urgences, six de médecine interne, 6 de chirurgie, 5 de pneumologie et 5 de gastro-entérologie. Soixante-quatre patients (94 % de la population étudiée) étaient septiques : sepsis simples pour 9 d'entre eux (14 %), sepsis sévères avec au moins une défaillance d'organe pour 30 (46 patients) et choc septique pour 26 (40 %) ; 78 foyers infectieux ont pu être identifiés, avec une prédominance des étiologies respiratoires (62 %), suivies des étiologies digestives (17 %). La proportion d'infections nosocomiales, retrouvées chez 20 patients, représentait 40 % des épisodes septiques. Une valeur de CRP supérieure à 500 mg/L semblait traduire une gravité clinique et évolutive particulière ; une baisse rapide et significative à J4 constituait le témoin d'une guérison en cours. Pour les auteurs, une CRP extrême reflétait finalement une susceptibilité individuelle de l'hôte à induire une réponse inflammatoire accrue, disproportionnée, voire inadaptée au stimulus princeps. Ce qu'on pourra finalement certainement retenir de cette étude, c'est qu'à l'hôpital une cinétique de croissance de 25 % ou plus par rapport à la veille est fortement évocatrice d'une infection nosocomiale ; et aussi qu'elle traduit un fort risque d'aggravation du tableau clinique dans les heures qui suivent la mesure, et finalement un risque élevé de mortalité sur le plan pronostique. La CRP, si longtemps après sa découverte, permet toujours d'apprécier la réaction de défense de l'organisme, d'adapter précisément un traitement et d'émettre un pronostic. Le Gall C et coll. Significations d'une protéine C-réactive supérieure à 500 mg/l : à propos de 91 prélèvements dans un centre hospitalier brestois. Pathologie Biologie 2011 ; 59 : 319-320. 24/02/12 (JIM) Dr Jack Breuil

Partager cet article

Repost 0
Published by Chronimed - dans Concept
commenter cet article

commentaires