Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juillet 2017 2 11 /07 /juillet /2017 05:40

Vaccins: les dangers de l'aluminium selon le Dr Gherardi sur le plateau télé de Michel Cymes et Marina Carrère.

Le professeur Gherardi et son service ont perdu leurs subventions pour poursuivre leurs recherches sur le risque vaccinal en raison de l'aluminium dans les vaccins .

Vidéo :

https://www.youtube.com/watch?v=6ltgXNV9rDU&t=22s

Biographie Pr Romain Gherardi

Le Professeur Romain Gherardi, directeur de l’Unité INSERM U955 E10 de l’Université Paris-Est « Interactions cellulaires dans le système neuromusculaire », est le chef du service d’Histologie-Embryologie de l’hôpital Henri Mondor (Créteil), centre de référence des maladies neuromusculaires.

Le Pr Gherardi est un spécialiste des maladies neuromusculaires.

Il est diplômé en neurologie et en pathologie, et Professeur des Universités – Praticien hospitalier depuis 1990.

De 1983 à 2010, il a écrit 300 articles de recherche dont plus de 250 en langue anglaise publiées dans des revues telles que Lancet, N Engl J Med, J Exp Med, Ann Neurol, Brain, Ann Rheum Dis, Arthritis Rheum, etc. – Il est par ailleurs invité comme orateur au CDC d’Atlanta, à l’OMS de Genève, dans diverses sociétés savantes nationales ou internationales de Neurologie et de Myologie .

Ses recherches concernent le domaine des interactions cellulaires dans le système neuromusculaire normal et les maladies inflammatoires ou toxiques (neuropathie liée à l’almitrine, la myopathies induite par l’AZT ou par les statines, etc.). Il travaille actuellement sur ​​la biodistribution des cellules chargées de nanoparticules, et la physiopathologie de la myofasciite à macrophages. Il est l’auteur, avec le Pr Authier, de « Macrophagic myofasciitis lesions assess long-term persistence of vaccine-derived aluminium hydroxide in muscle » (Brain – 2001).

Il synthétise (avec le Pr Authier) les connaissances sur la myofasciite à macrophages dans cet article :

« Macrophagic myofasciitis: characterization and pathophysiology ».

Extrait :

Les expériences sur les modèles animaux montrent que les nanoparticules biopersistant dans les monocytes des tissus peuvent transloquer dans un premier temps vers les ganglions lymphatiques de drainage avant de rejoindre la circulation sanguine via phagocytose pour atteindre la rate et s’accumuler progressivement dans le cerveau.

Lire la publication intégrale de 2013

« Translocation lente CCL2-dépendante de particules biopersistantes du muscle vers le cerveau » en français ou en anglais

Lire la dernière publication (2015) sur cette migration de l’aluminium vers le cerveau et les questions en suspens, en français ou en anglais

Aluminium : le Dr Gherardi sur le plateau télé de Michel Cymes et Marina Carrère.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Concept
commenter cet article

commentaires