Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juin 2017 7 25 /06 /juin /2017 07:35

200 scientifiques et professionnels de santé signent un appel sur les dangers du triclosan et du triclocarban, deux agents chimiques soupçonnés d'être des perturbateurs endocriniens.

Ils sont notamment utilisés dans les savons antibactériens.

Le triclosan est un biocide (produit qui tue les bactéries) suspecté d’être un perturbateur endocrinien, substance qui dérègle notre système hormonal.

Il est très utilisé dans les produits d’hygiène pour ses propriétés antibactériennes, comme les savons, déodorants ou dentifrices.

Depuis septembre 2016, il est banni aux Etats-Unis par la Food and Drug Administration (FDA) - mais seulement dans les savons antibactériens.

Cependant, on les retrouve encore en nombre dans les autres produits d’hygiène, mais aussi dans des objets de la vie quotidienne qui en sont imprégnés afin d’en limiter la contamination bactérienne : ustensiles de cuisine, jouets, literie, sacs poubelles, etc.

200 scientifiques et professionnels de la santé se sont associés pour signer le "Florence Statement", publié le 20 juin 2017 dans Environmental Health Perpectives, qui avertit que le triclosan et triclocarban, un produit similaire, "ne devraient être utilisés que si leurs effets positifs pour la santé sont prouvés".

Retrouvé dans les cordons ombilicaux "Le triclosan est une étude de cas de toutes les choses qui peuvent mal tourner quand on élabore un produit", alerte Rolf Halden, auteur principal de la déclaration et directeur du Biodesign Center for Environmental Study à l'Université d'Arizona, dans un communiqué. "

"Il contient de la dioxine", un composé chimique connu pour ses effets cancéreux. "Il est détectable dans le lait maternel d’environ 97% des femmes américaines, et dans les bébés à la naissance".

En effet, le triclosan traverse le placenta et a été retrouvé dans des cordons ombilicaux, "ce qui soulève des inquiétudes concernant l'exposition des nourrissons".

Et il n’a pas plus d’effet qu’un savon normal...

Toxique pour la vie aquatique

De notre lavabo aux égouts, le triclosan et le triclocarban se retrouvent rejetés dans la nature. "60% des courants d’eau américains" seraient contaminés, selon la déclaration.

De plus, le triclosan s’accumule dans l’environnement car il résiste naturellement à la dégradation.

Détecté chez les mammifères marins et les poissons à "des niveaux potentiellement assez hauts pour leur causer des dommages", il altère aussi le développement de certaines algues et plantes aquatiques.

"Le terme "d’antibactérien" est trompeur", explique le communiqué, "car ils sont plus toxiques pour la vie aquatique que les microorganismes qu’ils sont supposés éliminer".

"Ils polluent l'eau, l'air et les sols" conclut Rolf Halden.

"Le bon sens nous dicte d'abandonner ces produits chimiques ratés et d'éviter de se servir d'antibactériens quand ce n'est pas nécessaire, ou de se tourner vers des alternatives plus saines et plus vertes" recommande donc t-il.

En plus de ces mesures, le Florence Statement recommande aussi d'afficher la présence de triclosan sur tous les produits qui en contiennent, même ceux qui ne sont pas soupçonnés d'entrainer des problèmes de santé.

En Europe - En janvier 2016, la Commission Européenne a décidé de "ne pas approuver" l’utilisation du triclosan dans les produits d’hygiène en contact avec la peau, comme les savons antibactériens utilisés dans les hôpitaux.

Cette décision entrée en vigueur en 2017, cela signifie donc son interdiction pure et simple.

En revanche, chez les produits cosmétiques, son utilisation est limitée mais toujours permise avec une concentration maximale de 0,3% pour les dentifrices, savons, déodorants, et une concentration max de 0,2% pour les bains de bouche. -

Le triclocarban est interdit en Europe depuis 2008.

Alerte au Triclosan (savons anti-bactériens, perturbateurs endocriniens et dioxine).

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Concept
commenter cet article

commentaires