Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 septembre 2017 5 29 /09 /septembre /2017 16:46

Roundup : quelles leçons faut-il tirer de l’impensable cacophonie gouvernementale ?

Jupiter redescendra-t-il un jour sur notre Terre, sa vallée de larmes et ses mauvaises herbes ? Pour l’heure, dans les étages agricoles inférieurs, c’est le règne de l’ Incurie : « Indifférence et manque total de soin ou d’application dans l’exercice d’une fonction ou dans l’exécution d’une tâche ». « Un grand jardin mélancolique, dont les pelouses négligées, les arbres mal taillés, annonçaient l’incurie du propriétaire (Ponson du Terrail., Rocambole, t. 2, 1859, p. 75) ».

Affaire rocambolesque, précisément, que celle du Roundup-glyphosate. Une affaire qui voit régulièrement Nicolas Hulot, ministre d’Etat, ministre de la transition écologique et solidaire dire une chose et en même temps, Stéphane Travert, ministre de l’Agriculture et de l’alimentation, laisser entendre son contraire. Objet de la cacophonie : l’interdiction (plus ou moins) programmée des insecticides néonicotinoïdes et très précisément de l’emblématique Roundup-glyphosate.

Rétropédalage de M. Castaner

Nicolas Hulot et Stéphane Travert, sans oublier Christophe Castaner, porte-parole du gouvernement. Lundi 25 septembre, sur RMC BFM-TV, M. Castaner déclare que le trop célèbre herbicide « ainsi que tous ceux qui lui ressemblent et qui menacent la santé des Français » serait interdit en France « d’ici la fin du quinquennat ».

Est-ce bien vrai ? Contactés par Le Monde, les services du Premier ministre démentent et assurent qu’un tel calendrier n’existe pas.  « Pour l’heure, la seule proposition de Bruxelles qui est sur la table est celle d’une réautorisation du glyphosate pour dix ans, et la France votera contre cette proposition, explique-t-on à MatignonLa date à retenir est l’interdiction du glyphosate à partir du 1er janvier 2019 pour les particuliers, sachant qu’il est déjà interdit depuis le 1er janvier 2017 pour les collectivités. »

 Puis rétropédalage du porte-parole gouvernemental sur le fil de l’AFP : « Avant la fin du quinquennat, le gouvernement s’engage à obtenir des progrès significatifs pour tous les pesticides ». Plus question d’une interdiction du désherbant controversé d’ici la fin du quinquennat d’Emmanuel Macron.

Cafouillage volontaire ?

Cette cacophonie était-elle volontaire ? On peut ne pas le penser et, en même temps, ne pas l’exclure. Elle a aussitôt  relancé les spéculations sur les réelles intentions du gouvernement français « Il est évident que si l’on envisage une sortie du glyphosate pour la fin du quinquennat, cela signifie qu’il sera encore autorisé pour les cinq prochaines années, assure l’ancienne ministre de l’environnement, Corinne Lepage, présidente de Cap21. Reporter les décisions à la fin du quinquennat signifie simplement que l’on ne fera rien. On ne peut pas être favorable aux pesticides et en même temps défavorable aux pesticides. »

A l’inverse, la Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles perçoit dans le cafouillage de M. Castaner la possibilité que la France fasse cavalier seul : en cas de réautorisation pour dix ans de la substance au niveau européen en interdire de manière unilatérale, sur son sol. « Si la Commission européenne dit oui, il est hors de question que la France impose des règles plus strictes, menace Christiane Lambert, présidente du puissant syndicat.

Et aux antipodes de Mme Lambert un possible assouplissement de la position française indigne une nouvelle fois les associations de protection de la santé et de l’environnement. « Dans le cadre du règlement européen sur les pesticides, il est prévu l’interdiction pure et simple de toute substance pesticide à partir du moment où celle-ci est classée comme cancérogène probable, ce qu’est le glyphosate d’après le Centre international de recherche sur le cancer », rappelle Générations futures.

Cancérogène probable pour l’OMS et en même temps probablement non cancérogène par les expertises européennes. Jupiter redescendra-t-il un jour sur notre Terre ?

Roundup : quelles leçons faut-il tirer de l’impensable cacophonie gouvernementale ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Nutrition
commenter cet article

commentaires