Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 septembre 2017 4 07 /09 /septembre /2017 11:11

L’origine cérébrale des «voix» entendues par les personnes schizophrènes a été localisée

 

Ce sont de premiers résultats présentés lors du 30e congrès du Collège européen de neuropsychopharmacologie (ECNP) 2017 qui vient de se tenir à Paris.

Spectaculaires ils ont été évoqués sur France Inter et sont détaillés par le Quotidien du Médecin.  

Des chercheurs français ont localisé une zone du cerveau d’où proviennent les « voix » perçues par les personnes souffrant de schizophrénie.

A partir d’un essai clinique contrôlé contre placebo mené auprès de cinquante-neuf patients, ils ont pu montrer qu’une stimulation magnétique transcrânienne (SMT/TMS) permettait la disparition partielle de ce symptôme.

« Il s’agit du premier essai contrôlé qui montre une amélioration chez ces patients en ciblant une zone spécifique du cerveau et en utilisant cette stimulation (SMT/TMS) à haute fréquence », souligne le Pr Sonia Dollfus (CHU de Caen, France), auteur principal de l’étude.

De telles hallucinations auditives sont présentes chez environ 70 % des patients souffrant de schizophrénie.

Dans cette étude, 26 patients ont bénéficié d’un traitement par stimulation transcrânienne à haute fréquence (20 hertz) au cours de deux séances par jour pendant deux jours au niveau d’une zone précise du lobe temporal associée au langage, au niveau de la branche ascendante du sulcus latéral gauche (scissure de Sylvius) et du sulcus temporal supérieur gauche.

Tout comme les 33 autres participants qui, eux, ont reçu le placebo, les « voix » entendues par les patients traités ont été évaluées au moyen d’une échelle des hallucinations auditives (AHRS)

Zone anatomique spécifique

Une réduction significative a été observée chez plus d’un tiers des patients traités (35 %) contre seulement 9 % dans le groupe contrôle.

La baisse était considérée comme « significative » lorsque les patients amélioraient leur score de plus de 30 %.

Pour le Pr Dollfus ce résultat permet de faire deux types d’observation.

« Nous pouvons maintenant dire avec certitude que nous avons trouvé une zone anatomique spécifique du cerveau associée à des hallucinations auditives verbales dans la schizophrénie.

Nous avons d’autre part montré que le traitement avec la stimulation magnétique transcrânienne à haute fréquence fait une différence chez certaines personnes atteintes ».

Pour autant la spécialiste reste prudente et souligne l’importance du travail qui reste à accomplir quant à l’usage thérapeutique qui pourra être fait de ces premiers résultats.

« Ces travaux s’appuient sur des études antérieures qui ont montré le rôle important de l’activité excessive des sous-régions du lobe temporal dans la génération des hallucinations vocales dans la schizophrénie, commente le Pr Andreas Meyer-Lindenberg (Central Institute of Mental Health, Mannheim) membre du comité exécutif de l’ECNP, cité par Le Quotidien du Médecin.

Pour en faire un traitement, un essai contrôlé, comme celui de Dollfus et de ses collègues, est important.

Même si les taux de réponse ont été modérés, la TMS est une arme de plus de l’arsenal thérapeutique, notamment pour les patients qui ne répondent pas aux médicaments. »

L’origine cérébrale des «voix» entendues par les personnes schizophrènes a été localisée.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Les ondes
commenter cet article

commentaires