Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 août 2017 4 03 /08 /août /2017 16:36

La vaccination en questions et en réflexions

 
 
J'ai eu l'occasion de bénir la vaccination et ses inventeurs à de nombreuses reprises dans ma vie. Lorsque toute petite j'ai eu la rougeole.
 
La vaccination n'était pas encore de mise. Un épisode douloureux et indélébile, la fièvre, l'inquiétude de mes parents, la fête pour célébrer ma guérison. 
 
Puis beaucoup plus tard de garde aux urgences pédiatriques, lorsque j'ai perdu un patient de 2 ans d'un purpura fulminans ( lésions dermatologiques liées à une infection par un méningocoque) malgré un diagnostic précoce et une instauration rapide des antibiotiques. 
 
Et enfin, lorsque j'ai observé, toujours aux urgences, une atteinte pharyngée incroyable chez un jeune roumain. Je n'ai alors pas évoqué la diphtérie, j'ignorais même que cette pathologie perdurait.
 
Depuis l'annonce du Pr Buzyn, nouvelle ministre de la santé, de rendre obligatoires 11 vaccins, la fronde anti vaccinale se mobilise (1)
 
La période est à la méfiance et à la prudence, et internet se charge de jeter des pavés dans la marre et de rendre virale cette prudence.
 
Les pétitions pullulent (2) et pas uniquement chez les adeptes du tout naturel. 
 
D'abord le doute est semé sur la dangerosité des vaccins en terme de contenus: aluminium (3), mercure, extraits d'êtres vivants (4)...
 
Les polémiques enflent: certains vaccins seraient suspectés d'entraîner des pathologies graves telles que la sclérose en plaques ou l'autisme. 
 
Les soupçons se répandent comme des traînées de poudre peu importe la nature des données sur lesquelles ils s'appuient. 
 
Les complots déchirent la toile. 
 
L'imputabilité des vaccins dans la genèse de l'autisme, me paraît personnellement difficile à établir.
 
C'est donc aux (vrais) scientifiques et à la justice de s'exprimer sur le sujet.
 
Les vaccins ont des effets secondaires certes, mais ils sont rares voire exceptionnels, connus, avérés et quantifiés.
 
Les détracteurs de la vaccination reprochent également aux laboratoires les bénéfices liés à la commercialisation des vaccins (3).
 
Ce seraient les laboratoires qui pousseraient à l'obligation vaccinale pour s'enrichir sur le dos de la sécurité sociale et donc de nous tous.
 
Alors qu'ils auraient tellement plus à gagner si les gens n'étaient pas vaccinés vu les conséquences ... 
 
Les traitements curatifs sont toujours plus onéreux que les traitements préventifs. 
 
Cette animosité contre le monde médical est intéressante, le bashing du lien santé-argent est très classique.
 
Laissons aux plus idiots l'indécence de telles pensées.
 
En revanche, j'ai noté parmi mes lectures deux éléments pertinents (5) qui donnent matière à réflexion; d'une part, ce n’est pas l’importance d’une maladie qui détermine l’introduction d’un vaccin mais la commercialisation d’un vaccin qui génère une priorité de santé publique concernant une maladie. 
 
D'autre part, un vaccin est présumé efficace tant que son inefficacité n’a pas été démontrée mais un effet indésirable est présumé fortuit tant qu’on n’a pas pu prouver de lien de causalité avec le vaccin incriminé.
 
De mauvais arguments sont parfois mis en avant pour promouvoir la vaccination et les anti vaccins les utilisent contre nous. 
 
Par exemple, on ne peut pas attribuer la diminution de la mortalité infantile en France uniquement à la vaccination de masse.
 
En effet, les conditions de vie et en particulier sanitaires se sont largement améliorées, la toile de fond est incomparable.
 
L'épidémie de choléra sévissant actuellement au Yémen (déjà plus de 2000 morts) est liée aux mauvaises conditions hygiéniques. 
 
La vaccination ne constitue donc pas la seule prévention. 
 
Avoir une action directe sur l'origine et la diffusion des agents infectieux est primordial quand cela est possible.
 
Autre mauvais argument: il n'est pas exact que la vaccination évite toujours et totalement la maladie.
 
Le BCG notamment n'évite pas la primo infection tuberculeuse mais il limiterait la gravité de la tuberculose (en particulier la miliaire tuberculeuse).
 
Et pourtant même si la vaccination n'est pas tout, l'Organisation mondiale de la santé estime qu'elle demeure l'une des interventions sanitaires les plus efficaces et les plus économiques. 
 
Elle a permis d’éradiquer la variole, de réduire de 99 % à ce jour l’incidence mondiale de la poliomyélite, et de faire baisser de façon spectaculaire la morbidité, les incapacités et la mortalité dues à la diphtérie, au tétanos, à la coqueluche et à la rougeole.
 
Pour la seule année 2003, on estime que la vaccination a évité plus de 2 millions de décès.
Pourquoi alors refuser la vaccination?
 
Parce qu'on croit à la séquence: je mange sain ça ira bien, aucune maladie dans ma vie...Si seulement c'était aussi simple.
 
Parce qu'on croit à la vaccination des autres. Si tout le monde est déjà vacciné, à quoi ça sert de se vacciner? 
 
À ceci près que les populations ne sont pas sédentaires. Elles migrent, s'expatrient, voyagent, se rencontrent.
 
Parce qu'on compte sur nos moyens techniques pour traiter ces maladies si elles arrivaient?
 
Sauf que parfois le diagnostic de certaines pathologies n'est pas aisé et donc tardif.
 
Je vous ai parlé de la diphtérie mais j'ai eu aussi beaucoup de mal à reconnaître une rougeole lorsque j'en ai reçu une au cabinet il y a deux ans. 
 
J'en connaissais à peine la description et je n'en avais observé que dans les livres.
 
Enfin, la vaccination ne vaut que si elle est réalisée en masse pour éviter la propagation des pathologies, pourquoi s'opposer à cet acte de solidarité?
 
Faut-il par contre mettre sur le même plan ces 11 agents infectieux qui ont des modes de contamination si différents? 
 
Faut-il en passer par une obligation étatique?
 
La coercition est elle une solution meilleure que la discussion?
 
Comme il est d'usage: je déclare n'avoir aucun conflit d'intérêt, ou plutôt je n'ai pas de conflit mais j'ai beaucoup d'intérêt.
 
F
 


(1) http://www.huffingtonpost.fr/2017/07/16/vaccin-obligatoire-comment-les-anti-vaccins-sorganisent-pour-i_a_23031372/
(2) https://petitions.santenatureinnovation.com/11-vaccins-bientot-obligatoires/script/
(3) http://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/vaccins-aluminium-autisme-la-video-eclairante-d-un-medecin-contre-les-rumeurs_1927989.html
(4) http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/07/24/les-vaccins-contiennent-ils-du-porc-du-chien-et-du-f-tus-humain_5164373_4355770.html
(5) http://docteurdu16.blogspot.com/2017/05/cmt-est-il-legitime-de-rendre.html

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Concept
commenter cet article

commentaires