Au placard les balances de salle de bain ! Pour peser un proton, les physiciens doivent recourir à des expériences un peu plus élaborées, d'autant plus s'ils souhaitent le faire avec une grande précision. C'est ce que des chercheurs allemands sont parvenus à faire, avec un résultat surprenant : le proton est plus léger que prévu...

Nous ne les voyons pas, mais les protons sont partout autour de nous, au cœur de chaque atome qui constitue la matière qui nous entoure. Ainsi, définir leurs caractéristiques élémentaires — comme leur taille, charge ou masse — revêt une importance particulière. De nombreux physiciens s'y sont attelés. Ceux de l'Institut Max-Planck (en Allemagne) viennent d'obtenir un résultat pour le moins surprenant : le proton pèserait 300 millièmes de milliardième de moins que la valeur communément admise.

Plus exactement 1,007276466583 au lieu de 1,007276466879 unité atomique. Cette différence infime reste inexpliquée. Mais, si elle se confirme, cela pourrait permettre de comprendre quelques phénomènes encore mystérieux, comme le fait par exemple que l'univers soit formé de matière alors que l'antimatière y est extrêmement rare.