Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juillet 2017 3 05 /07 /juillet /2017 16:01

Dix euros le paquet de tabac ; obligation de onze vaccins : Philippe II convaincu par Agnès Buzyn

 

Après les applaudissements glacés de Versailles, les applaudissements nourris dans la chaleur de l’Assemblée nationale.

Désormais le président Macron fait peur ; Edouard Philippe boxe dans sa catégorie.

Et son ring est la réalité.

Pour ce qui nous importe, deux mesures concrètes qui vont susciter bien des réactions polémiques:

I « Ne rien faire est exclu. Nous porterons progressivement le prix du paquet de cigarettes à 10 euros » (1)

On avait fort opportunément appris, quelques heures auparavant, que dans une « feuille de route » adressée au Premier ministre Agnès Buzyn, ministre de la Santé (et de la Solidarité), explique sa politique en matière de lutte contre le tabagisme avec une mesure présentée comme drastique : augmenter « rapidement et fortement, dès 2018, le prix du tabac ».

« Mon objectif est que la génération qui naît aujourd’hui soit la première génération sans tabac », écrit-elle dans cette feuille de route mise en ligne par le site spécialisé Hospimedia (reprenant là une phrase de Marisol Touraine).

Adressé au Premier ministre, qui prononcera mardi sa déclaration de politique générale, ce document devait faire l’objet d’arbitrages.

« La lutte contre le tabagisme, qui constitue la première cause évitable de mortalité, sera intensifiée à la fois en augmentant rapidement et fortement, dès 2018, le prix du tabac, et en finançant des actions de prévention, de sevrage et de recherche appliquée », ajoute Agnès Buzyn.

Où l’on voit une ministre qui prend de l’assurance.

Le 16 juin, dans une interview au Parisien elle s’était bornée à assurer qu’elle n’était « pas contre » une hausse du paquet de cigarettes à dix euros – mais sans évoquer de calendrier.

Où l’on pressent un germe de conflit : la ministre veut une augmentation « rapide » quand le Premier la prévoit « progressive ».

Et il reste aux deux à ouvrir, enfin, les portes à la cigarette électronique.

Déjà des nuages à l’horizon : cette hypothèse est rejetée par les industriels étrangers comme par les buralistes français.

« Même s’il n’y a pas de tabou en ce qui concerne d’éventuelles augmentations des prix du tabac, celles-ci doivent se faire de manière raisonnable afin de ne pas faire exploser encore plus le marché parallèle », menace Benoît Bas, directeur des relations extérieures de Japan Tobacco International (JTI).

II « Les vaccins unanimement recommandés deviendront obligatoires pour la petite enfance ».

Mme Buzyn a donc fini de « réfléchir ».

Voilà un objectif d’ores et déjà objet de polémiques au sein même du corps médical ; un objectif compliqué par la désorganisation totale de la production industrielle et une confiance collective à retrouver.

On attend Agnès Buzyn, le gouvernement (et le Président) au tournant.

1 La déclaration exacte d’Edouard Philippe : « En matière de lutte contre le tabac, là encore, il nous faut assumer des choix courageux. Chaque année, le tabac, en France, est la cause de 80 000 décès par an. C’est la première cause de mortalité évitable et la consommation quotidienne de tabac augmente chez les adolescents.

« Ne rien faire est exclu. Nous porterons progressivement le prix du paquet de cigarettes à 10 euros en luttant sans merci contre les trafics qui minent cette politique de santé, autant qu’ils fragilisent ceux qui respectent la loi ».

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Concept
commenter cet article

commentaires