Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mars 2017 1 20 /03 /mars /2017 15:18


Anomalies métaboliques du cerveau FDG-PET dans la myofasciite macrophagique: sont-elles stables?


Blanc-Durand P1, Van Der Gucht A1, Aoun Sebaiti M2, Abulizi M2, Authier FJ2, Itti E2.
 

J Nucl Med. 2017 Mar 16. pii: jnumed.117.190876. Doi: 10.2967 / jnumed.117.190876.

Nous adressons cette lettre en plus de notre étude publiée récemment (1).

L'objectif est d'ajouter un aperçu de l'évolution des anomalies cérébrales observées avec la myofasciite macrophagique (FMO).

 

Le MMF est une maladie chronique dont l'évolution est lente et les symptômes peuvent survenir d'une année à l'autre après une vaccination contenant des adjuvants hydroxydés d'aluminium (2).

 

Néanmoins, son évolution n'est pas entièrement comprise ou connue.

 

La dysfonction cognitive associée au MMF (MACD) est basée sur un trépied combinant syndromes dysexecutifs, déficience visuelle de la mémoire et déconnexion interhémisphérique.

 

Une étude pilote suggère que MACD apparaît cliniquement stable au fil du temps (3).

 

Une étude récente évaluant un classificateur de machine à vecteur de support suggère également que les anomalies observées avec la tomographie par émission de positons 18-fluorodeoxyglose (PET 18F-FDG) peuvent être sensibles et pourraient être utilisées pour surveiller les patients.

 

La population étudiée provient d'une cohorte suivie dans notre Centre de référence pour les maladies rares et les données ont été recueillies rétrospectivement.

 

Parmi ces patients, 15 ont eu deux acquisitions cérébrales 18F-FDG PET (âge médian 42,1 [étendue 20,9 à 63,5]) après la même acquisition du protocole cérébral que celle décrite précédemment (1).

 

La durée moyenne entre les deux examens était de 2,3 ans (intervalle de 0,5 à 4).

 

En utilisant l'analyse de la covariance et du contraste négatif ou positif dans le SPM12, un masque de test t a été généré à partir de la comparaison entre les deux moyens du premier 18F-FDG cérébral

 

Les résultats de la comparaison ont été recueillis à une valeur P <0,005 au niveau du voxel, pour les grappes k ≥ 200 voxels (corrigé pour le volume du groupe) avec ajustement pour l'âge.

 

Ne montre aucune différence statistique entre les deux examens confirmant l'idée que le MMF est une maladie lentement ou pas progressive et il est en accord avec le fait que les symptômes neurologiques même si fluctuent ne pas empirer au fil du temps (ni s’améliorer).

Copyright © 2011 par la Société de médecine nucléaire et d'imagerie moléculaire, Inc.


MOTS CLÉS:

Hydroxyde d'aluminium; Cerveau FDG-PET; Myofascite macrophagique; Neurologie; ANIMAL DE COMPAGNIE; Analyses statistiques; Cartographie paramétrique statistique

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Concept
commenter cet article

commentaires