Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mars 2017 1 13 /03 /mars /2017 15:53

Rickettsia & Cancer .. Nouvelle vie et espoir

Salut,
 
Ce n'est pas très souvent que je tende la main pourdemander de l'aide.

Je ne sais pas si vous pouvez m'aider ... Je veux faire quelque chose en échange de ce que mon mari a fait pour moi. Il a eu raison pendant que de mon côté je suis face à la porte de la mort. Et c'est arrivé deux fois...


L'espoir et la positivité dans nos vies est une bénédiction. Mon mari, mes enfants ne savent pas que je fais cela.

Voici mon histoire:


Mon nom est Teresa, je suis une maman de 44 ans de deux beaux enfants adolescents et la femme de mon mari avec une histoire d'amour depuis 20 ans.


Nos temps difficiles ont commencé en Sept 2011 quand j'ai eu une maladie des tiques appelée infection à Rickettsie via une tique qui a paralysé ma tête.

Durant 3-4 mois de ma vie, je ne me souviens de pas grand-chose.

J'ai été incapable de marcher, de me concentrer et de faire mes activités quotidiennes normales.

Ma vie a changé instantanément et d'une fille en bonne santé, saine et active, je me suis retrouvée à être alitée et vivre beaucoup de douleurs depuis de nombreux mois, et encore maintenant au fil des ans.

L'infection par Rickettsial a affecté lecôté gauche de mon corps avec des lésions nerveuses et a causé une fatigue chronique.


J'étais à l'hôpital avec beaucoup de douleurs, (hypersensibilité du toucher), ne pouvait pas marcher / ne pouvait pas être touchée, essayant de me contrôler.

J'ai été aidée par un neurochirurgien et mon médecin généraliste pendant 2 ans.

Je continue à lutter quotidiennement avec la douleur nerveuse et la fatigue.

On m'a dit qu'après deux ans, si la sensation ne revient pas, ce sera probablement jamais le cas.

Mon bras gauche se sent comme si j'avais été roulée à terre par un camion et souffrait au plus mal de mes jambes.

C'était difficile à expliquer et je n'étais pas au courant qu'une tique pouvait causer tant de dommages à ma vie. Je ne pouvais plus travailler.

Pendant le processus de récupération, j'ai trouvé une tuméfation dans mon sein gauche.

Après le suivi immédiat et les résultats des tests, j'ai été diagnostiquée avec le cancer du sein invasif le 19 Novembre 2013.

C'était une montagne russe volcanique qui venait par dessus la douleur nerveuse et la fatigue chronique que j'ai combattues chaque jour.


Chirurgie, chimio, rayonnement ont suivi, et 2014 a été une année de traitement intense.

J'ai été soignée très bien à hôpital de GC et reconnaissante pour l'aide qu'ils m'ont donnée pour dépasser les jours les plus sombres de ma vie.

Avec la famille et les amis nous soutenant à travers tout ceci aussi.


Honnêtement, je n'ai jamais pensé que je le ferais, et il y avait des fois où j'étais sans dessus dessous.


Pendant la chirurgie, ils avaient trouvé que le cancer s'était propagé à mes ganglions lymphatiques sous mon bras gauche, et mon mari m'a dit que je n'avais pas beaucoup de choix, autre que de faire les 6 mois de chimiothérapie, cinq semaines de radiothérapie et 5 ans d'hormonothérapie.

Pendant la chimio, j'ai commencé à avoir une neuropathie et un engourdissement péri-palal de mes pieds et mes mains.

La marche était difficile.

La respiration était difficile et beaucoup de symptômes quotidiens étaient difficiles à vivre, la chimio a été arrêté en novembre 2016.

Heureusement aujourd'hui, la douleur dans les doigts et les orteils a été réduite de beaucoup, mais malheureusement, la sensation ne pas revient pas complètement.

Mon mari avec qui je vis depuis que nous avions 18 ans, était incapable de travailler pendant que j'avançais dans le traitement. J'avais besoin de lui comme mon "soignant" ... J'ai été incapable d'aller aux toilettes / douche et assez souvent il y avait des jours où je ne pouvais pas manger ou boire.

Finir à l'hôpital, dans un endroit effrayant. Il y a tellement de gens qui traversent cela, je me sens tellement de compassion pour la lutte qu'ils doivent faire pour faire face chaque jour.
 
Mon traitement de chimiothérapie et de radiothérapie est terminé.

C'est maintenant que vraiment ce qui m'a frappée durement:  passer au traitement hormonal.

Je suis encore une fois effrayé et accrochée à l'espoir positif.

J'ai eu de bons résultats, cette tuméfaction était bénigne.

J'ai ensuite eu une hystérectomie complète présentée comme un préventive et pour garder la tranquillité d'esprit.

Malheureusement, il y a un autre endroit suspect pour lequel je suis surveillée de très près, pour le moment.

Prier pour avoir de bons résultats.
 
Je continue à dire "NOUVELLE VIE, NOUVEL ESPOIR", et c'est là.

Je me sens tellement impuissante de ne pas pouvoir retourner travailler pour encore aider mon mari en échange de ce qu'il a fait pour moi et pour nos deux beaux enfants.

À ce stade, il y a la position du NED (Pas de preuve de la maladie= rémission) dans mon corps.

Je suis une survivante du cancer !


Pour financer un traitement intense, nous avons vendu notre belle maison que nous avions construite et dans laquel nous avions vécu pendant 10 ans, car nous ne pouvions plus nous le permettre.

Nous allions à des églises pour la nourriture, et assez souvent ma maman nous a apporté de la nourriture pour passer la semaine.


Les parents de mon mari sont venus pour nous aider beaucoup chaque semaine.

Nous sommes toujours très reconnaissants.

Après que nous ayons vendu notre maison, nous avons loué une petite maison pour vivre à long terme pendant que nos enfants vont au lycée.

Tout en passant par la chimiothérapie et la radiothérapie, notre location a été mise en vente, ce qui était très stressant pour nous.

J'ai passé des mois à chercher et à demander quelque chose pour nous permettre de vivre. Et elle a finalement été vendue. J'aurais aimé que nous ayons connu nos droits de parler et de faire face. C'était si troublant pour nos enfants. Nous avons alors finalement trouvé un endroit pas trop loin pour y vivre ....

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Infections froides
commenter cet article

commentaires