Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 décembre 2016 2 06 /12 /décembre /2016 10:51

Une protéine purifiée de la membrane d'Akkermansia muciniphila pasteurisée améliore le métabolisme chez les souris obèses et diabétiques.

Plovier H1, Everard A1, Druart C1, Depommier C1, Van Hul M1, Geurts L1, Chilloux J2, Ottman N3, Duparc T4, Lichtenstein L4, Myridakis A2, Delzenne NM1, Klievink J5, Bhattacharjee A5, van der Ark KC3, Aalvink S3 , Martinez LO4, Dumas ME2, Maiter D6, Loumaye A6, Hermans MP6, Thissen JP6, Belzer C3, de Vos WM3,5, Cani PD1.

L'obésité et le diabète de type 2 sont associés à une inflammation de bas grade et à des changements spécifiques dans la composition du microbiote de l'intestin.


Nous avons déjà démontré que l'administration d'Akkermansia muciniphila à des souris empêche le développement de l'obésité et des complications associées.


Cependant, les mécanismes sous-jacents de cet effet protecteur demeurent obscurs.

 

De plus, la sensibilité de A. muciniphila à l'oxygène et à la présence de composés dérivés d'animaux dans son milieu de croissance limitent actuellement le développement d'approches translationnelles en médecine humaine.

 

Nous avons abordé ces questions en montrant que A. muciniphila conserve son efficacité lorsqu'elle est cultivée sur un milieu synthétique compatible avec l'administration humaine.

 

De façon inattendue, nous avons découvert que la pasteurisation de A. muciniphila augmentait sa capacité à réduire le développement de masse grasse, la résistance à l'insuline et la dyslipidémie chez la souris.

 

Ces améliorations sont notamment associées à une modulation du profil métabolomique urinaire de l'hôte et à l'absorption de l'énergie intestinale.

 

Nous avons démontré que Amuc_1100, une protéine spécifique isolée de la membrane externe de A. muciniphila, interagit avec le récepteur Toll-like 2, est stable aux températures utilisées pour la pasteurisation, et améliore la barrière intestinale. Cette protéine pasteurisée récapitule en partie les effets bénéfiques de la bactérie.

 

Enfin, nous avons montré que l'administration d'A. muciniphila vivante ou pasteurisée cultivée sur le milieu synthétique est sans danger chez l'homme.

 

Ces résultats appuient l'utilisation de différentes préparations d'A. Muciniphila comme options thérapeutiques pour cibler l'obésité humaine et les troubles associés.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Nutrition
commenter cet article

commentaires