Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 octobre 2016 7 09 /10 /octobre /2016 07:42

Maladie de Lyme : un dépistage déficient

Mis à jour le 29/09/2016

Pour Olessia Moreau, chaque geste, même rester debout, est un effort. Elle souffre depuis vingt ans d'une maladie de Lyme chronique très invalidante transmise in utero à ses deux enfants. Diagnostiquée et soignée depuis un an seulement, la famille réapprend à vivre presque normalement. La fatigue, les douleurs leur laissent peu de loisirs aux malades. Priorité aux traitements omniprésents dès le petit déjeuner. Margot est reconnue handicapée. Mickaël a des troubles neurologiques liés à des bactéries inoculées par leur mère par une tique infectée. Les médicaments, vitamines et compléments alimentaires coûtent environ 700 euros par mois.

19 ans de mauvais traitements

Le calvaire d'Olessia Moreau commence par une morsure de tique en 1996. Les premiers symptômes, fièvre, fatigue, tendinite, rougeurs, passent inaperçus. Puis ce sont d'atroces migraines, des phlébites, des douleurs utérines, articulaires, des dizaines de symptômes et des mois d'hospitalisations, des centaines de médecins, des traitements lourds contre la sclérose en plaques et la polyarthrite jusqu'à la chimiothérapie. Elle va toujours plus mal. Malgré un test sanguin négatif il y a quatre ans, Olessia Moreau voit son état s'améliorer en quelques semaines grâce à un médecin généraliste spécialisé en immunologie. Des tests biologiques fiables et une reconnaissance par l'assurance maladie, c'est ce que réclament les médecins et leurs patients. La maladie de Lyme touche 27 000 personnes par an en France, dix fois plus selon les associations.

https://www.facebook.com/franceinfovideo/videos/vb.266677330042439/1293483830695112/?type=2&theater

http://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/maladie-de-lyme-un-depistage-deficient_1847563.html

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Infections froides
commenter cet article

commentaires