Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 août 2016 7 21 /08 /août /2016 07:16

C'est officiel. Désormais, le cancer est la première cause de mortalité en Europe de l'Ouest, dépassant les maladies cardio-vasculaires.

C'est en grande partie grâce à la prévention qui a fait reculer la part d'accidents cardiaques fatals dans la masse totale de décès.
En effet, les malades du coeur étant mieux suivis, mieux traités également, les accidents cardiaques surviennent moins souvent, et quand ils surviennent, ils sont plus rapidement pris en charge et mieux traités.

À l'inverse, la bataille contre le cancer reste toujours aussi ardue, même si l'on meurt moins d'un cancer aujourd'hui qu'en 1980 ou même en 2000. Résultat, en 2011, pour 3 hommes morts d'un cancer en France, deux sont décédés d'une crise cardiaque ou des conséquences d'une maladie cardio-vasculaire.

Ce constat est le même dans la plupart des pays d'Europe de l'Ouest, où la prévention des maladies cardio-vasculaires a énormément progressé ces dernières années. Les mesures en matière de nutrition, l'incitation à faire du sport ou à conserver un minimum d'activité physique, la lutte contre les excédents en sucre et en sel dans l'alimentation portent leurs fruits.

De même, la lutte contre le tabagisme et l'alcoolisme, dont les conséquences sont directes et inéluctables sur les maladies cardio-vasculaires, ont eu énormément d'impact sur les pathologies cardiaques, quand il ne s'agit que de facteurs déclencheurs de manière aléatoire (même si des prédispositions génétiques existent) ou aggravants, pour le cancer.

Ce constat est néanmoins propre aux pays européens en pointe en matière de santé publique. À l'Est, notamment à cause de l'alcool et du tabac, ce sont encore les maladies cardio-vasculaires qui font le plus de victimes, devant le cancer...

Passeport santé 17 Aout

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Concept
commenter cet article

commentaires