Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juillet 2016 3 06 /07 /juillet /2016 12:39

La voie de la PGC-1 α comme cible potentielle dans le traitement du cancer

Karl Miller , Josef Clark , Hannah Barbian , Michael Polewski , Meg van Nostrand , Kevin Schiesser , Thomas Pugh , and Rozalyn Anderson

Department of Medicine, Univeristy of Wisconsin Comprehensive Cancer Center, GRECC VA Hospital, Institute on Aging,

University of Wisconsin, Madison

Le cancer est associé à un changement dans le métabolisme connu comme l'effet Warburg
qui favorise l'agression et la progression tumorale.

Dans cette étude, nous testons l'hypothèse que ce changement métabolique est une cible pour le traitement du cancer. Le gène PGC-1α est un régulateur de maître du métabolisme énergétique.

Nous avons vérifié que la PGC-1α pouvait inverser le changement métabolique et inhiber
la croissance des cellules cancéreuses et leur capacité invasive.

Ici, nous montrons négativement que l'activité de PGC-1α est en corrélation avec les marqueurs de l'agressivité d'une tumeur sur trois lignées distinctes de cellules cancéreuses de la prostate humaine.


L’on peut dire que plus la lignée cellulaire de tumeur est agressive, plus est forte l'activité de PGC-1α.


Pour activer la PGC-1α en utilisant une approche génétique, des copies supplémentaires du gène PGC-1α recombinant ont été exprimées dans la lignée cellulaire du cancer de la prostate DU145 humain.

Nous montrons que l'augmentation de PGC-1α a des impacts sur le métabolisme et augmente la respiration et s’opposer à l'effet Warburg.

Plusieurs indicateurs d'agressivité de la tumeur ont été étudiés sous l’action de PGC-1α de telle sorte que l’on constate que la croissance cellulaire et invasive ont été atténuées.

Ensuite, nous utilisons une approche pharmaceutique pour augmenter indirectement
l'activité PGC-1α.

Il s’agit du ciblage de la régulation de l'activité PGC-1α (SIRT1) ou de sa stabilité (GSK3ß) ce qui a également causé un changement dans le métabolisme et la croissance et l'invasion retardée des cellules cancéreuses.

Fait important, les principales voies du métabolisme énergétique n'ont pas été désactivées dans les biopsies de cancer de la prostate humaines confirmant la faisabilité de notre stratégie de métabolisme de ciblage.


Ces données confirment que la manipulation du métabolisme à travers la cible spécifique du gène PGC-1α a le potentiel pour le développement de nouveaux médicaments contre le cancer. Ces résultats ont d'importantes implications pour d'autres maladies associées à l'âge qui ont une base dans le dysfonctionnement métabolique y compris le diabète, ou la neurodégénérescence et les maladies cardiovasculaires.

Poster original sur :

http://aging.wisc.edu/outreach/2011_colloquium/2011_miller_award.PDF

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Concept
commenter cet article

commentaires