Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mars 2016 4 03 /03 /mars /2016 07:16

Le mobilome des virus géants

Les éléments génétiques mobiles (virus, transposons et plasmides) sont des fragments d’ADN capables de se déplacer à l'intérieur et entre des génomes.

Les éléments génétiques mobiles jouent donc un rôle essentiel dans le transfert horizontal de matériel génétique et, par voie de conséquence, influencent profondément la structure et l’évolution des génomes. Dans un travail réalisé au sein du laboratoire du Pr Raoult, (CNRS 7278, INSERM 1095, IRD 198, Aix Marseille Université) en collaboration avec des chercheurs du NCBI, et publié cette semaine dans Proceedings of the National Academy of Sciences (1), Christelle Desnues et ses collègues ont montré que les virus peuvent, au même titre que les eucaryotes et les procaryotes, posséder leur propre pool d’élément génétique mobiles (le mobilome). Dans la lignée directe de la découverte du premier virus de virus (2) (le virophage Sputnik), les auteurs ont découvert dans une amibe, un nouveau virus géant de la famille des Mimiviridae, appelé Lentille virus, qui contient une forme intégrée de virophage (un provirophage). Les auteurs ont en outre découvert un nouvel élément génétique mobile qu’ils ont baptisé « transpoviron ». Le transpoviron, qui possède un génome linéaire à ADN d’environ 7 kb codant pour 8 gènes dont 2 sont aussi retrouvées dans le génome de Sputnik 2, peut s’intégrer de façon aléatoire dans le génome de Lentille virus et, plus rarement, dans celui de Sputnik 2. Les formes libres de transpoviron retrouvées dans les particules purifiées de Lentille virus, de Sputnik 2 et dans le cytoplasme de l’amibe après infection virale ont conduit les auteurs à émettre l’hypothèse que le virophage pourrait être un véhicule de transpovirons vers les virus géants. L’analyse de 19 souches supplémentaires de Mimiviridae a permis de mettre en évidence la présence de 3 transpovirons distincts associés aux 3 lignées de Mimiviridae (3). Les auteurs concluent que la découverte des transpovirons et des (pro)virophages est une avancée dans la connaissance de la complexité et de l’interconnexion du mobilome des virus géants.

Références :

(1) Desnues et al., Provirophages and transpovirons as the diverse mobilome of giant viruses PNAS in press

(2) La Scola et al., (2008) The virophage as a unique parasite of the giant mimivirus. Nature 455: 100-104.

(3) Colson et al., (2012) Reclassification of Giant Viruses Composing a Fourth Domain of Life in the New Order Megavirales. Intervirology 55: 321-332.

Légende de l'image :

Réplication de Lentille virus (rouge) et du virophage Spoutnik 2 (vert) au sein d'usines à virus (tâches lumineuses) de l'amibe Acanthamoebapolyphaga après six heures d'infection. Grossissement : 40x. © URMITE, Christelle Desnues

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED
commenter cet article

commentaires