Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2016 4 07 /01 /janvier /2016 12:09

Comment le sucre augmente le risque de cancer du sein

La surconsommation de sucre dans l’alimentation semble augmenter le risque de cancer du sein et de métastases pulmonaires. C’est ce qu’une équipe de l’université du Texas au MD Anderson Cancer Center confirme expérimentalement chez la souris, comme l’avaient suggéré précédemment plusieurs données épidémiologiques. Les chercheurs vont plus loin dans leur étude publiée dans « Cancer Research », en proposant que le phénomène pourrait être dû à l’activation de la voie de signalisation enzymatique de la 12-LOX (lipoxygénase).

Une voie de signalisation identifiée

L’auteur senior, Peiying Yang, professeur de médecine intégrative, palliative et de réadaptation, explique : « Nous avons observé chez la souris qu’un apport élevé en saccharose de niveau comparable à notre alimentation occidentale augmente le risque de croissance tumorale et de métastases pulmonaires, par rapport à un régime sans sucre. Ceci était dû à une expression augmentée de la 12-LOX et d’un acide gras lié appelé 12-HETE. »

Le fructose pointé du doigt

Pour leur démonstration, l’équipe du MD Anderson a mené quatre expérimentations différentes dans plusieurs modèles murins de cancers. À l’âge de 6 mois, 30 % des souris du groupe contrôle pauvre en sucre avaient développé des tumeurs, quand 50-58 % du groupe régime riche en saccharose avaient développé des tumeurs mammaires. Le nombre de métastases pulmonaires était significativement plus élevé dans le groupe régime riche en saccharose et celui riche en fructose, par rapport au groupe contrôle.

La cascade de l’inflammation à explorer

« Nous avons montré que c’était spécifiquement le fructose, dans le sucre de table et le sirop de fructose, ubiquitaires dans notre système alimentaire, qui est responsable dans les métastases pulmonaires et la production de 12-HETE dans les tumeurs du sein », a expliqué Lorenzo Cohen, co-auteur. Il reste à décrire comment le saccharose et le fructose produisent le 12-HETE et à préciser si l’effet est direct ou indirect. Comme le suggère le Pr Yang : « La recherche s’est déjà penchée sur le rôle du sucre, en particulier du glucose, et le métabolisme énergétique dans le développement du cancer. La cascade inflammatoire semble une piste alternative d’étude de la carcinogenèse liée au sucre qui mérite notre attention. »

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Concept
commenter cet article

commentaires