Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 décembre 2015 3 02 /12 /décembre /2015 07:56

Le signal d'un routeur est-il assez puissant pour vous rendre très malade?


Une mère en Angleterre réclame une réparation pour une allergie invalidante au Wi-Fi, exacerbée par des routeurs scolaires, qui on conduit sa fille de 15 ans à mettre fin à sa vie.


Jenny Fry s'est suicidée cette année, et sa mère Debra dit qu'elle a laissé derrière elle des lettres disant "qu'elle ne pouvait plus faire face à ses allergies au wifi." Fry dit que sa fille souffrait d'électro-hypersensibilité (EHS), une affection qui a rendu Jenny extrêmement fatiguée et lui a donné des maux de tête ainsi que des problèmes de vessie.


L'Organisation mondiale de la santé a publié un rapport sur les EHS en 2005 qui dit:. "La HSEM est caractérisée par une variété de symptômes non spécifiques qui diffèrent d'un individu à l'autre. La réalité des symptômes est certaine et peuvent varier considérablement dans leur gravité ... L'EHS n'a pas de critères diagnostics clairs et il n'y a aucune base scientifique permettant de relier les symptômes de l'EHS à l'exposition aux CEM..


"En outre, l'HSEM ne constitue pas un diagnostic médical, ni qu'elle présente clairement un problème médical unique."


Debra Fry a allégué lors d'une enquête que l'école de sa fille a été mise au courant de son état et n'a rien fait pour l'aider.


Sa mère dit que Jenny était assise près de routeurs et aurait souvent dû quitter à la salle de classe pour trouver des «salles de classe inutilisées» où elle pourrait travailler.


L'école l'a punie avec des retenues pour avoir quitté la salle de classe, affirme sa mère.


"Dès que Jenny partait et s'éloignait d'un routeur elle se sentait instantanément mieux ainsi, elle en était presque à pourchasser les lieux de l'école qui n'étaient pas couverts par une connexion Wi-Fi gratuite, juste pour faire son travail», a dit Fry au Telegraph. «Je me souviens avoir dit à l'école que si quelqu'un avait une allergie à l'arachide vous ne seriez pas en train de les faire travailler entourés par des arachides». "


L'Oxfordshire coroner Darren Salter dit qu'il n'y avait pas de conclusions médicales prouvant que Jenny était atteinte d'une EHS, et que l'école de Jenny utilisait des routeurs Wi-Fi aux normes.
.
Il existe un précédent juridique concernant une réparation pour des dommages liés à des allergies au Wi-Fi.


En Août, un tribunal français a attribué à une femme 32 000 € après avoir été forcée de se déplacer hors de la ville pour échapper aux émissions sans fils.


Le département de santé publique de l'Angleterre, a toutefois, fait valoir qu'il n'y a pas de preuves que l'exposition Wi-Fi provoque "des symptômes aigus."


La famille de Jenny Fry a lancé une campagne de sensibilisation sur les EHS et cherche à modifier l'utilisation des routeurs dans les écoles.


"Juste parce que le Wi-Fi est nouveau et tout autour de nous, on ne veut pas dire qu'il est n'est pas sécuritaire», a déclaré Debra Fry. " Le Wi-Fi et les enfants ne se mélangent pas. Beaucoup plus de recherche doivent être faites dans ce domaine parce que je crois que la connexion Wi-Fi a tué ma fille."


Katie Dowd | Nouvelles et sports Producteur

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans ondes
commenter cet article

commentaires