Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 novembre 2015 6 14 /11 /novembre /2015 19:17

La vitamine C à très forte dose contre certains cancers colorectaux


Avec environ 42.000 nouveaux cas, le cancer colorectal se classe par sa fréquence en 3e position, derrière le cancer de la prostate et le cancer du sein.


Si son traitement a progressé au cours de ces dernières années, notamment grâce aux thérapies ciblées, il reste responsable de plus de 17.000 décès par an, en France.


Cette mortalité est notamment imputable aux formes les plus agressives de cancers colorectaux, les formes où l’on retrouve une mutation KRAS ou BRAF, soit un peu plus de 50% de ces cancers.


Car ces deux mutations rendent ces tumeurs plus ou moins réfractaires aux thérapies ciblées que sont les anticorps monoclonaux anti-EGFR.


Mais un espoir pourrait venir de la vitamine C qui, à très forte dose (l’équivalent de 300 oranges par jour !), pourrait tuer les cellules cancéreuses porteuses de l’une ou l’autre de ces mutations.


Ce sont les travaux du Pr Lewis Cantley (Université Weill Cornell, New-York) récemment publiés dans la revue Science qui remettent la vitamine C sur le devant de la scène.


Ces travaux ont en effet permis de montrer que des cellules cancéreuses colorectales mises en culture sont détruites lors d’une exposition à de telles doses de vitamine C.


Cette apoptose est la conséquence d’une absorption massive, par la cellule cancéreuse, de la forme oxydée de la vitamine C, le déhydroascorbate, via le transporteur GLUT1 glucose.


Cette absorption massive de déhydroascorbate provoque un stress oxydatif qui va tuer la cellule. A l’origine de tout ce processus,


il y a une suractivation du transporteur GLUT1 glucose, suractivation observée en cas de mutation KRAS ou BRAF et nécessaire pour répondre aux besoins énergétiques de la multiplication incontrôlée de la cellule cancéreuse.


Pour l’heure, ces constatations n’ont été faites qu’in vitro mais ouvrent une intéressante voie de recherche en cancérologie humaine pour faire face à une situation actuelle d’impasse thérapeutique, malheureusement loin d’être rare.


Yun J et coll. Vitamin C selectively kills KRAS and BRAF mutant colorectal cancer cells by targeting GAPDH. Science. 2015 Nov 5. pii: aaa5004. [Epub ahead of print]
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26541605

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Concept
commenter cet article

commentaires