Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 octobre 2015 6 24 /10 /octobre /2015 07:21

Qu'est-ce que l'Immuno-Oncologie ?


Le système immunitaire est un puissant réseau de cellules et de voies dotées de capacités d’adaptation, qui protège le corps des agents pathogènes ou infectieux invasifs.[1] La centaine de milliards de cellules qui le composent[2]naissent en continu au cœur de la moelle osseuse, migrent dans le sang et la lymphe et imprègnent nos tissus.[3]


On les appelle les globules blancs et parmi eux, des cellules appelées lymphocytes T ont un rôle majeur dans l’immunité.
Le système immunitaire est également capable de cibler et de détruire les cellules endommagées ou malignes, telles que les cellules cancéreuses.[1] L’Immuno-Oncologie : une nouvelle étape dans la recherche contre le cancer
* La compréhension des mécanismes d’échappement de la tumeur au système immunitaire est l’une des dernières découvertes dans le domaine de l’oncologie.[4]
* Comprendre et démanteler ces mécanismes est l’un des objectifs clés des recherches que Bristol-Myers Squibb mène sur de nombreux types de cancers, à différents stades. [5]
* L’Immuno-Oncologie est une approche innovante, qui consiste à s’appuyer sur le pouvoir du système immunitaire de l’organisme pour combattre le cancer. [4]
* Les efforts en termes de recherche de Bristol-Myers Squibb ciblent plusieurs voies immunitaires impliquées dans la lutte contre le cancer.[1]


Sources [1] Karin E. de Visser, Alexandra Eichten ans Lisa M. Coussens. Paradoxical roles of the immune system during cancer development. Nature Reviews Cancer, 2006.p 24 [2] Cancer Research UK. What is a normal full blood count? Disponible sur http://www.cancerresearchuk.org/about-cancer/cancers-in-general/cancer-questions/what-is-a-normal-full-blood-count. Consulté le 19/05/2015 [3] Système immunitaire. Disponible sur http://www.larousse.fr/encyclopedie/divers/syst%C3%A8me_immunitaire/60053. Consulté le 19/05/2015 [4] H.Borghaei, M.Smith, K. Campbell. Immunotherapy of cancer. European Journal of Pharmacology, 2009.p 41 [5] K.Töpfer, S.Kempe, N.Müller, M.Schmitz, M.Bachmann, M.Cartellieri, G.Schackert, A.Temme. Review Article, Tumor Evasion from I Cell Surveillance. 2011.p 1-2


Renforcer le pouvoir du système immunitaire dans la lutte contre le cancer


Cette nouvelle approche vise à « réapprendre » aux globules blancs des patients à se défendre contre le cancer et favorise ainsi la destruction des cellules tumorales par les lymphocytes T. [1] En pratique, il s’agit de contourner les mécanismes d’échappement qui permettent aux cellules cancéreuses de tromper le système immunitaire. [2] Au cours de la maladie, les cellules cancéreuses installent progressivement à leur surface des signaux protecteurs qui s’accrochent aux récepteurs inhibiteurs des lymphocytes T. [1] L’objectif consiste dès lors à empêcher cette interaction à l’aide d’un médicament et à réactiver les lymphocytes T. [3] Ainsi, plusieurs voies importantes de régulation des lymphocytes T font l’objet d’études actives. [4] Bristol-Myers Squibb étudie actuellement le potentiel de diverses voies immuno-oncologiques dans plusieurs cancers à différents stades d’avancement. Les recherches en cours aideront à comprendre comment les agents immuno-oncologiques peuvent être associés ou utilisés avec d’autres approches thérapeutiques conventionnelles pour améliorer la survie et de la qualité de vie des patients atteints d’un cancer


Sources


[1] K.Töpfer, S.Kempe, N.Müller, M.Schmitz, M.Bachmann, M.Cartellieri, G.Schackert, A.Temme. Review Article, Tumor Evasion from I Cell Surveillance. 2011.p 1-2
[2] R.T. Costello, J.A. Gastaut, D.Olive. Mécanismes d’échappement tumoral à la réponse immunitaire. Revenue médicale Interne. Elsevier, Paris. 1999.
[3] P.Sharma, Y.Shen, S.Wen, S.Yamada, A.Jungbluth, S.Gnjatic, D.Bajorin, V.Reuter, H.Herr, L.Old, E.Sato. CD8 tumor-infiltrating lymphocytes are predictive of survival in muscle-invasive urothelial carcinoma. 2006. p.3967.
[4] D. Pardoll and C. Drake. Immunotherapy earns its spot in the ranks of cancer therapy. J. Exp. Med. Vol 209 N°2. www.jem.org/cgi/doi/10.1084/jem.20112275. 2012. p 205.


Interactions entre cancer et système immunitaire


Quotidiennement, notre système immunitaire, par le biais des lymphocytes T, parvient à identifier et à détruire les cellules cancéreuses qui apparaissent dans notre organisme.


* En effet, la croissance d’une tumeur dans l’organisme déclenche des interactions complexes entre cette tumeur et le système immunitaire. [1]
* Des cellules immunitaires peuvent être alors sensibilisées contre les cellules tumorales et infiltrer la tumeur.[2]
* En réponse à cette attaque, les tumeurs peuvent échapper à la surveillance immunitaire et/ou créer un environnement tumoral immunosuppresseur.[3]
*
Les Lymphocytes T, acteurs clés de la destruction tumorale [4] - [5]








Si les chercheurs ont progressivement révélé « l’intelligence » de notre système immunitaire, ils ont aussi découvert que les cellules cancéreuses étaient souvent dotées de mécanismes sophistiqués (appelés mécanismes d’échappement) qui leur permettent de leurrer les cellules immunitaires ou de contenir leur action.


Après la mise au point, entre le 19ème et le 20ème siècle, des premiers standards de traitement (chirurgie, chimiothérapie, radiothérapie), l’arrivée des médicaments ciblés au début des années 2000 qui s’attaquent aux cellules directement impliquées dans la pathologie, le domaine de la cancérologie entame aujourd’hui ce que nombre de scientifiques et de cliniciens considèrent comme une révolution dans les thérapies anti-cancéreuses : l’Immno-Oncologie. Bristol-Myers Squibb est aujourd’hui pionnier dans ce domaine de l’Immuno-Oncologie qui consiste à réarmer le système immunitaire propre au patient.


Sources


[1] K.Töpfer, S.Kempe, N.Müller, M.Schmitz, M.Bachmann, M.Cartellieri, G.Schackert, A.Temme. Review Article, Tumor Evasion from I Cell Surveillance. 2011.p 1-2.
[2] P.Sharma, Y.Shen, S.Wen, S.Yamada, A.Jungbluth, S.Gnjatic, D.Bajorin, V.Reuter, H.Herr, L.Old, E.Sato. CD8 tumor-infiltrating lymphocytes are predictive of survival in muscle-invasive urothelial carcinoma. 2006. p.3967.
[3] L.Zitvogel, O.Keep, G.Kroemer. Immune parameters affecting affecting the efficacy of chemotherapeutic regimens.2011.p.151.
[4] B.L.Narendra, K.E.Reddy, S.Shantikumar, S.Ramakrishna. Immune system : a double-edged sword in cancer. Review article. 2013.p 823-834.
[5] M.Maio.Melanoma as a model tumour for immune-oncology. Symposium article. 2012. Doi :10.1093/annonc/MDS257.








Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED
commenter cet article

commentaires