Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 octobre 2015 7 04 /10 /octobre /2015 20:24

Microbiote et réponse vaccinale

(Article + revue de littérature)

m/s n° 2, vol. 31, février 2015

Une étude menée chez des individus vaccinés contre la grippe (vaccin antigrippal inactivé trivalent, TIV) avait mis en évidence une corrélation entre le niveau d’expression des récepteurs TLR-5 dans les cellules mononucléées du sang de donneurs vaccinés et le taux sérique d’anticorps anti-hémagglutinine chez les individus vaccinés [1]. TLR-5, récepteur membranaire de la flagelline bactérienne, joue un rôle très important dans la reconnaissance des pathogènes et dans l’activation des cellules du système immunitaire inné.

Plus récemment, une seconde étude de la même équipe a permis de mieux comprendre le lien entre le TLR-5 et la réponse humorale post-vaccinale [2]. Les auteurs ont montré que le taux des IgG dirigées contre les antigènes vaccinaux est fortement diminué au début de la réponse humorale chez des souris TLR5-/-. Cet effet est concomitant d’une diminution des cellules productrices d’anticorps. Une altération de la réponse des lymphocytes B (LB) mémoire après une seconde inoculation du vaccin, et une diminution de la fréquence des LB à longue durée de vie sont également observées chez les souris TLR5-/-. Les mêmes défauts de la réponse humorale post vaccinale (diminution du taux d’IgG et des cellules B à courte et longue durée de vie) sont observés chez des souris axéniques ayant reçu des antibiotiques à large spectre.

Les résultats de cette étude soulignent le rôle prédominant de certaines colonies bactériennes intestinales dans la mise en place de la réponse humorale dirigée contre le virus vaccinal. Le lien entre l’inoculation par voie parentérale de vaccins sous-unitaires sans adjuvant, le microbiote intestinal et la mise en place de la réponse humorale périphérique n’est pas encore clair.

Une sous-population particulière de macrophages exprimant le TLR-5 semble jouer un rôle clé dans cette réponse anti-TIV ; cependant, le vaccin n’active pas directement la voie de signalisation des TLR-5. La vaccination induit probablement des modifications de la localisation de ligands de TLR au niveau de l’intestin par des mécanismes encore inconnus, ces modifications activant, indirectement, les cellules du système immunitaire inné et participant au priming dans les ganglions.

Quel que soit ce mécanisme, ces travaux suggèrent que des modifications du microbiote dans des conditions pathologiques ou de malnutrition, ou après un traitement avec des antibiotiques, peuvent nuire à la mise en place de la réponse humorale post-vaccination.

Faudrait-il en déduire qu'avant une vaccination il faudrait s'assurer d'un bon état du microbiote ? C'est ce que suggère fortement une petite revue de littérature. Néanmoins, les études montrent qu'un apport de probiotiques et/ou de prébiotiques améliore la réponse vaccinale tout en diminuant l'inflammation. Compte tenu des effets positifs de l'apport de probiotiques chez les personnes âgées, c'est encore plus utile pour elles, ainsi que chez les enfants +++. Bon à savoir !

1. Nakaya HI, Wrammert J, Lee EK,et al. Systems biology of vaccination for seasonal influenza in humans. Nat Immunol 2011 ; 12 : 786-95.

2. Oh JZ, Ravindran R, Chassaing B,et al.TLR5-mediated sensing of gut microbiota is necessary for antibody responses to seasonal influenza vaccination. Immunity 2014 ; 41 : 478-92.

Philos Trans R Soc Lond B Biol Sci. 2015 Jun 19;370(1671). Probiotics, antibiotics and the immune responses to vaccines. Praharaj I, John SM, Bandyopadhyay R, Kang G.

Probiotic Lactobacillus rhamnosus GG enhanced Th1 cellular immunity but did not affect antibody responses in a human gut microbiota transplanted neonatal gnotobiotic pig model. Wen K, Tin C, Wang H, Yang X, Li G, Giri-Rachman E, Kocher J, Bui T, Clark-Deener S, Yuan L.

World J Pediatr. 2015 Apr 6. Effects of Bifidobacterium supplementation on intestinal microbiota composition and the immune response in healthy infants. Wu BB, Yang Y, Xu X, Wang WP.

Geriatr Gerontol Int. 2015 Jan 22. Enhanced vaccination effect against influenza by prebiotics in elderly patients receiving enteral nutrition. Akatsu H, Nagafuchi S, Kurihara R, Okuda K, Kanesaka T, Ogawa N, Kanematsu T, Takasugi S, Yamaji T, Takami M, Yamamoto T, Ohara H, Maruyama M.

Gut microbiota: a natural adjuvant for vaccination. Pabst O, Hornef M. Immunity. 2014 Sep 18;41(3):349-51.

Benef Microbes. 2014 Sep;5(3):235-46. Understanding gut microbiota in elderly's health will enable intervention through probiotics. Pérez Martínez G, Bäuerl C, Collado MC.

Hum Vaccin Immunother.2014;10(11):3104. Gut microbiota influence immunity to vaccination. [No authors listed]

Proc Nutr Soc. 2014 May;73(2):309-17.Ageing, immunity and influenza: a role for probiotics? Yaqoob P.

Ann Parasitol.2012;58(3):157-60. Natural microbiota in viral and helminth infections. Addendum to: Personalized vaccination. II. The role of natural microbiota in a vaccine-induced immunity. Grzybowski MM, Długońska H.

A specific prebiotic oligosaccharide mixture stimulates delayed-type hypersensitivity in a murine influenza vaccination model.Vos AP, Haarman M, Buco A, Govers M, Knol J, Garssen J, Stahl B, Boehm G, M'Rabet L. Int Immunopharmacol. 2006 Aug;6(8):1277-86.

Feeding a diet containing a fructooligosaccharide mix can enhance Salmonella vaccine efficacy in mice. Benyacoub J, Rochat F, Saudan KY, Rochat I, Antille N, Cherbut C, von der

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Infections froides
commenter cet article

commentaires