Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juin 2015 6 13 /06 /juin /2015 14:14

Les personnes souffrant de syndrome de stress post-traumatique (SSPT) peuvent être touchées de différentes manières.


Une étude réalisée aux États-Unis montre à présent que la dysfonction sexuelle pourrait aussi être l’une des conséquences.


L’étude a été publiée dans la revue « The Journal of Sexual Medicine ».


Des chercheurs de la Faculté de médecine Icahn de Mount Sinai et du Centre médical des anciens combattants James J. Peters à New York ont analysé la littérature publiée sur le SSPT.


Ce faisant, ils ont trouvé d’abondantes preuves montrant un lien entre dysfonction sexuelle et traumatisme psychologique.


Les processus biologiques et cognitifs, qui sont provoqués par le SSPT, peuvent être liés à l’apparition d’une dysfonction sexuelle.


En outre, le traumatisme peut perturber profondément le sentiment de sécurité de l’individu et diminuer sa capacité à faire confiance aux autres et nouer des liens avec autrui.


L’excitation peut ainsi être associée à un sentiment de menace.


« Nous devons mieux comprendre ce lien et concevoir de nouveaux traitements de la dysfonction sexuelle dans les cas de SSPT, afin d’améliorer la qualité de vie et favoriser la résilience chez les survivants aux traumatismes », a déclaré le co-auteur, Amy Lehrner.


APA15 avr 2015

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Concept
commenter cet article

commentaires