Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2015 2 05 /05 /mai /2015 14:06

Le grand intérêt du discours paradoxal est de capter l'attention de l'auditoire. Dans un dîner en ville, vous ne manquerez pas d'étonner ainsi votre entourage si vous affirmez, sur un ton péremptoire, qu'on peut laver autrement qu'avec de l'eau ! Effectivement, certains appareils de lavage recourent aux ultrasons pour détacher les salissures du support à nettoyer… Déjà utilisés en médecine comme technique de lithotripsie et bien sûr en échographie, les ultrasons pourraient aussi être mis un jour à contribution… contre la maladie d'Alzheimer ! Cette perspective inattendue pour « nettoyer » les neurones (souffrant des agrégats formés par les peptides β-amyloïdes et par la protéine tau) est envisagée par plusieurs chercheurs travaillant sur un modèle de maladie d'Alzheimer chez la souris.

Dans ce modèle murin de la maladie, l'application d'ultrasons correctement focalisés peut en effet « supprimer les plaques amyloïdes et restaurer la mémoire. » Ces ultrasons focalisés ouvrent « transitoirement la barrière hémato-encéphalique » (ou du moins « augmentent temporairement sa perméabilité ») pour délivrer localement des médicaments, et les expérimentateurs (dont une équipe française du CEA) ont « amélioré la technique en la couplant à l'injection de microbulles dans le sang pour limiter la puissance des ultrasons. » Les vibrations ainsi délivrées permettraient d'ouvrir provisoirement la barrière hémato-encéphalique et de contribuer à détruire les peptides β-amyloïdes pathogènes, grâce à l'activation des cellules microgliales (immunocompétentes), toujours impliquées dans l'élimination des peptides β-amyloïdes (notamment après un accident vasculaire cérébral recrutant ces cellules à cet effet « détersif », bien qu'on ignore « pourquoi elles ne les détruisent pas spontanément »).

Les recherches chez la souris se révèlent ainsi très encourageantes, avec une réduction significative des plaques amyloïdes et une restauration des capacités mnésiques sous ultrasons, mais avant toute transposition à l'homme de cette méthode de traitement prometteuse (et de surcroît non invasive), les recherches doivent être approfondies, en particulier sur l'innocuité des ultrasons et les éventuels « effets à long terme de cette activation des cellules-sentinelles » (microgliales).

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans ondes
commenter cet article

commentaires