Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 avril 2015 1 13 /04 /avril /2015 16:57

Comment lutter contre le stress qui fait grossir ?

Le dernier bulletin mensuel de European Food Information Council (EUFIC) s'intéresse à l'association bien connue entre stress et alimentation.

Un stress aigu entraîne une perte brutale de l'appétit, à la différence du stress chronique qui provoque chez 70 % des personnes une prise de poids.

Les scientifiques savent aujourd'hui expliquer les mécanismes en jeu. Le stress a des répercussions sur le système hypothalamo-hypophyso-surrénalien (HHS) et la sécrétion de certaines hormones comme le cortisol.

Or, le système HHS de réaction au stress partage les mêmes voies nerveuses que le contrôle des apports alimentaires.

De plus, en cas de stress chronique et durable, le cortisol reste sécrété à un niveau supérieur à la normale sans que l'organisme parvienne à revenir à un état d'équilibre hormonal.

Résultat : le sujet stressé a tendance à se suralimenter et à accumuler les kilos en trop.

« Les hommes et les femmes en bonne santé ayant une réactivité accrue du cortisol en réaction au stress dans le cadre d'études en laboratoire présentent une obésité abdominale plus importante, tout comme les personnes ayant des niveaux plus élevés de cortisol matinal ce qui est un symptôme de stress lié au travail et à la vie quotidienne, par rapport aux sujets témoins », précisent les experts de l'EUFIC.

Ils se sont donc intéressés aux moyens de maîtriser son poids tout en combattant le stress.

D'après l'analyse de plusieurs études consacrées à ce sujet, les programmes de pleine conscience, qui cherchent à modifier les schémas de pensée, les émotions et les comportements réflexes ou conditionnés, seraient particulièrement efficaces pour améliorer les mauvaises habitudes alimentaires liées au stress ; 86 % des sujets ayant bénéficié de cette technique ont perdu du poids et durablement changé leur façon de s'alimenter.

La « mindfulness » aiderait « les personnes à percevoir leurs signaux internes en reconnaissant la faim et la satiété, les émotions et les signaux externes, plutôt que de s'appuyer sur des réponses apprises », expliquent les auteurs.

Date de création : 12 mars 2015

.

L’Acétate d'encens (Boswellia) réduit le comportement dépressif et module l’expression du BDNF et CRF au niveau de l’hippocampe et fait cesser les comportements de soumission (animal). J Psychopharmacol. 2012 déc; 26 (12): 1584-1593. doi: 10.1177 / 0269881112458729. Epub 2012 26 sep.

Moussaieff A1, brut M, Nesher E, T Tikhonov, Yadid G, Pinhasov A.
Résumé


L’Acétate d'encens (AE), un constituant de la résine de Boswellia, a déjà montré un effet antidépresseur, comme dans le test de natation forcée (FST) chez la souris après administration d'une dose unique (50 mg / kg).


Dans cette publication, nous montrons que l'administration aiguë de doses de beaucoup plus faibles posologies (10 mg / kg) d’AE à modifié le comportement de sélectif de souris qui présentaient un comportement de soumission de premier plan, a exercé des effets antidépresseurs considérés comme importants dans la FST.


En outre, l'administration chronique de 1 ou 5 mg / kg par jour d’AE pendant trois semaines consécutives réduit la soumission de la souris dans la composante Dominant-Dominé, avec un effet dose.


Le Test de la relation, a montré un effet antidépresseur.

Cet effet sur le comportement était concomitant avec des niveaux de corticostérone sérique réduit, avec un effet dose-dépendant, et avec une régulation du facteur de libération de la corticotrophine (CRF) et régulation de la transcription neurotrophique du facteur IV et VI exprimé dans l'hippocampe.


Ces données suggèrent que l’AE module l'expression génique au niveau de l'hippocampe et régule ainsi l’axe hypothalamo-hypophyso-surrénalien (HHS), conduisant à des effets comportementaux bénéfiques le proposant comme nouveau traitement des troubles dépressifs.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Nutrition
commenter cet article

commentaires