Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 avril 2015 3 29 /04 /avril /2015 10:56

Le dépistage et l'identification de composés neuroprotecteurs pertinents pour la maladie d'Alzheimer à partir de plantes médicinales de S. Tomé e Príncipe.


Currais A1, Chiruta C2, Goujon-Svrzic M2, Costa G3, Santos T3, Batista MT3, Paiva J4, do Céu Madureira M4, Maher P2.


J Ethnopharmacol. 8 août 2014; 155 (1): 830-40. doi: 10.1016 / j.jep.2014.06.046. Epub 2014 le 24 juin.


Résumé


PERTINENCE ethnopharmacologique:
La Maladie (MA) neuropathologique d'Alzheimer est fortement associée à l'activation des voies inflammatoires, et l'utilisation à long terme de médicaments anti-inflammatoires réduit le risque de développer la maladie.

A S. Tomé e Príncipe (STP), plusieurs plantes médicinales sont utilisées à la fois pour leurs effets positifs sur le système nerveux (traitement des troubles mentaux, analgésiques) et de leurs propriétés anti-inflammatoires.

Le but de cette étude était de déterminer si un phénotype, par l'approche de criblage cellulaire peut être appliqué aux plantes choisies parmi les STP (Voacanga africana, nitiduloides Tarenna, Sacosperma paniculatum, Psychotria principensis, Psychotria subobliqua) afin d'identifier les composés naturels avec des activités biologiques multiples présentant un intérêt pour les thérapies de la MA.


MATÉRIELS ET MÉTHODES:


Des extraits hydroéthanolique végétaux ont été préparés et testés sur un panel de tests par criblage phénotypique qui reflète de multiples voies de neurotoxicité pertinentes pour la MA-oxytose dans les cellules nerveuses de l'hippocampe, avec une ischémie in vitro, la toxicité amyloïde intracellulaire, l'inhibition de l'inflammation de la microglie et la différenciation des cellules nerveuses.

Les Fractions HPLC de l'extrait qui a effectué le meilleur de tous ces essais a été testé dans un essai d’oxytose, ainsi que la fraction la plus protectrice qui a été analysée par spectrométrie de masse.

Le composé majoritaire a été purifié, son identité confirmée par spectrométrie de masse ESI et RMN, puis testé dans tous les tests de dépistage pour déterminer son efficacité.


RÉSULTATS:


Un extrait de l'écorce de Voacanga africana était plus protecteur que tout autre extrait de plante dans tous les dosages (EC50s≤2.4 pg / ml).

La fraction de HPLC de l'extrait qui était le plus protecteur contre l’oxytose contenait la voacamine, un alcaloïde (MW = 704,90) comme composé prédominant.

La Voacamine purifiée était très protectrice à des doses faibles dans tous les essais (EC50s≤3.4 um).


CONCLUSION:


Ces résultats valident l'utilisation de nos dépistages phénotypiques, les dosages à base de cellules pour identifier des composés potentiels pour traiter la MA à partir d'extraits de plantes présentant de l'intérêt ethnopharmacologique.

Notre étude identifie la voacamine comme étant un composé majeur de Voacanga africana avec des activités neuroprotectrices dans ces études.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Nutrition
commenter cet article

commentaires