Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 avril 2015 4 02 /04 /avril /2015 07:17

La croissance et l'interaction des bactéries intestinales segmentés filamenteuses avec l'hôte - la souris - in vitro


Pamela Schnupf, Valérie Gaboriau-Routhiau, Marine Gros, Robin Friedman, Maryse Moya-Nilges, Giulia Nigro, Nadine Cerf-Bensussan et Philippe Sansonetti J.


Nature 520, 99-103 (02 Avril 2015) doi: 10.1038 / nature14027
Reçu 04 Novembre 2013 03 Novembre 2014
Accepted Publié en ligne le 19 Janvier 2015


Le microbiote intestinal joue un rôle crucial dans la maturation du système immunitaire de la muqueuse intestinale de son hôte.


Dans les mille espèces bactériennes présentes dans l'intestin, le symbiote segmenté de la bactérie filamenteuse (SFB) est unique dans sa capacité à stimuler puissamment la maturation des compartiments B et T-cellules et d'induire une augmentation frappante des réponses Th17 de l'intestin grêle.
Contrairement à d'autres commensaux, SFB s'attache intimement à l'absorption des cellules épithéliales dans l'iléon et des cellules recouvrant les plaques de de Peyer.


Cette colonisation n'entraîne pas de pathologie; et plutôt, elle protège l'hôte contre les pathogènes.


Pourtant, on sait peu sur l'interaction SFB-hôte qui sous-tend les propriétés immunostimulantes importantes de SFB, parce SFB ont résisté à la culture in vitro depuis plus de 50 ans.


Ici, nous cultivons SFB de la souris en dehors de l'hôte dans un système cellulaire co-culture SFB-hôte.


L'Unicellulaire SFB isolé de la souris monocolonisée avec filamentation, lsegmentation et différenciation permet de libérer des particules infectieuses viables, avec formes intracellulaires, qui peuvent coloniser des souris pour induire des réponses immunitaires spécifiques.


In vitro, la forme intracellulaire peut se fixer aux cellules de souris ou d'humain et recruter l'actine.


En outre, SFB peut puissamment stimuler la régulation positive des gènes chez l'hôte, de défense innée, de cytokines inflammatoires et de chimiokines.


En culture in vitro on imite ainsi la niche in vivo, ce qui fournit de nouvelles connaissances sur les exigences de croissance de SFB et sur leur potentiel immunostimulant, ce qui rend possible l'etude de stades de développement complexes de SFB et la discrimination détaillée de l'interaction unique SFB-hôte au niveau cellulaire et moléculaire.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Infections froides
commenter cet article

commentaires