Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 avril 2015 4 23 /04 /avril /2015 16:51

« Du sirop d'érable pour lutter contre la résistance aux antibiotiques »

Le Parisien observe que « sous forme concentrée, un extrait de sirop d'érable affaiblit certaines bactéries nocives et réduit leur résistance aux antibiotiques, selon une étude récente réalisée à l'université McGill à Montréal [Canada] ».


Le journal souligne ainsi qu’« une méthode qui rendrait les microbes plus vulnérables pourrait aider à diminuer la quantité d'antibiotiques nécessaire pour lutter contre eux, indiquent les chercheurs, qui ont publié leur étude dans Applied and Environmental Microbiology ».
Le Parisien explique que « le composant clé dans l'extrait de sirop d'érable utilisé par les chercheurs est le phénol, une molécule riche en acides qui protège certaines plantes, dont l'érable nord-américain, des pathogènes et des insectes. Le sirop d'érable […] est donc une source très riche de cet agent anti-pathogène ».
« Après avoir acheté des échantillons de sirop d'érable dans des boutiques à Montréal, les chercheurs les ont congelés jusqu'au début de l'expérience, quand ils en ont extrait la partie qui est riche en phénols », indique le quotidien.
Le journal relève que les auteurs « ont testé l'extrait sur de redoutables bactéries telle E. coli, espèce parfois mortelle pour les êtres humains, et Proteus mirabilis, pathogène souvent responsable pour les infections urinaires ».
« L'extrait a démontré une efficacité modérée contre les bactéries quand il était utilisé seul, et une efficacité significative lorsqu'il était couplé avec des antibiotiques. La combinaison phénols-antibiotiques a détruit les communautés entières - appelées biofilms - qui développent dans le cas de contaminations persistantes comme celles vues parfois dans la voie urinaire des patients portant un cathéter », constate Le Parisien.
Nathalie Tufenkji, professeure à l'université McGill, observe qu’« il faudrait faire des essais in vivo, puis à un moment des essais cliniques, avant d'affirmer quel serait l'effet chez l'être humain. Mais les résultats suggèrent une approche potentiellement simple et efficace pour réduire l'utilisation des antibiotiques ».
Le quotidien ajoute : « Les chercheurs précisent que l'extrait agit sur l'expression des gènes chez les bactéries, supprimant ceux qui sont liés à la résistance et à la virulence ».

Date de publication : 23-04-2015

Appl Environ Microbiol. 2015 Mar 27. pii: AEM.00239-15. [Epub ahead of print]

Polyphenolic Extract from Maple Syrup Potentiates Antibiotic Susceptibility and Reduces Biofilm Formation of Pathogenic Bacteria.

Maisuria VB1, Hosseinidoust Z1, Tufenkji N2.

Abstract

Phenolic compounds are believed to be promising candidates as complementary therapeutics. Maple syrup, prepared by concentrating the sap from the North American maple tree, is a rich source of natural and process-derived phenolic compounds. In this work, we report the antimicrobial activity of a Phenolic-Rich Maple Syrup Extract (PRMSE). PRMSE exhibited antimicrobial activity as well as strong synergistic interaction with selected antibiotics against Gram-negative clinical strains of Escherichia coli, Proteus mirabilis and Pseudomonas aeruginosa. Amongst the phenolic constituents of PRMSE, catechol exhibited strong synergy with antibiotics as well as with other phenolic components of PRMSE against bacterial growth. At sub-lethal concentrations, PRMSE and catechol efficiently reduced biofilm formation and increased the susceptibility of bacterial biofilms to antibiotics. In an effort to elucidate the mechanism for the observed synergy with antibiotics, PRMSE was found to increase outer-membrane permeability of all bacterial strains and effectively inhibit efflux pump activity. Furthermore, transcriptome analysis revealed that PRMSE significantly repressed multiple drug resistance genes as well as genes associated with motility, adhesion, biofilm formation and virulence. Overall, this study provides a proof-of-concept and starting point for investigating the molecular mechanism of the reported increase in bacterial antibiotic susceptibility in the presence of PRMSE.

Copyright © 2015, American Society for Microbiology. All Rights Reserved.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Infections froides Nutrition
commenter cet article

commentaires