Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2015 2 28 /04 /avril /2015 09:35

Autisme : le diabète gestationnel en cause

Les enfants dont les mères étaient atteintes d’un diabète en début de grossesse auraient un risque accru de développer des troubles autistiques. C’est ce que révèle une étude américaine publiée ce jour dans le Journal of the American Medical Association (JAMA).

Trouble du comportement qui se définit par une inadaptation à l'environnement social et à une impossibilité de communiquer avec le monde extérieur, l’autisme se manifeste dès la petite enfance et persiste à l’âge adulte. Il existe plusieurs formes plus ou moins graves de cette affection qui se caractérise par de nombreux symptômes pouvant varier d’un patient à l’autre. Avant l’âge de 20 ans, on estime qu’un enfant sur 150 est touché par ce type de trouble, soient plus de 100 000 jeunes Français. Actuellement, on évalue entre 400 000 et 600 000 le nombre de personnes atteintes, vivant sur le territoire hexagonal. Bien qu’étudié dans le monde entier par de nombreuses équipes de chercheurs, l’autisme reste un syndrome mal connu, aux origines multiples.
Afin de mieux percer les mystères de ce trouble, Anny Xiang et ses collaborateurs du Centre de recherche et d'évaluation du Kaiser Permanente (Californie) ont compilé et analysé les dossiers médicaux électroniques de plus de 322 000 nourrissons de différentes origines ethniques, nés entre 28 et 44 semaines de grossesse dans le sud de la Californie, entre 1995 et 2009. Ils ont alors suivi ces enfants pendant un peu plus de 5 ans.
Les premiers résultats ont montré que ceux dont les mères avaient développé un diabète gestationnel avant la 26ème semaine de grossesse avaient, par rapport aux autres enfants, 63 % de risque supplémentaire d’être atteints de troubles autistiques. Une analyse plus fine, qui a tenu compte de nombreux facteurs environnementaux, tels que l'âge maternel, le niveau d'éducation ou l'origine ethnique, a permis de minimiser légèrement ce risque (42 %).
L’ensemble des données n’a pourtant pas permis aux chercheurs de montrer qu’il existait un lien entre ces deux évènements. Il s’agit donc d’un constat de forte présomption, mais pas d’une preuve. Toutefois, Anny Xiang, auteure ... principale de cette étude, présume que « ses travaux soulignent le fait que le diabète gestationnel pourrait perturber le développement cérébral du fœtus. »
Forts de ces résultats, les chercheurs recommandent que des tests précoces de dépistage soient effectués sur les enfants dont la mère a développé un diabète dans les 26 premières semaines de sa grossesse… Affaire à suivre…

JAMA. 2015 Apr 14;313(14):1425-34. doi: 10.1001/jama.2015.2707.

Association of maternal diabetes with autism in offspring.

Xiang AH1, Wang X1, Martinez MP1, Walthall JC2, Curry ES3, Page K4, Buchanan TA5, Coleman KJ1, Getahun D6.

Author information
Abstract

Information about the association of maternal diabetes and autism spectrum disorders (ASDs) in offspring is limited, with no report on the importance of timing of exposure during gestation.

To assess ASD risk associated with intrauterine exposure to preexisting type 2 diabetes and gestational diabetes mellitus (GDM) by gestational age at GDM diagnosis.

Retrospective longitudinal cohort study including 322 323 singleton children born in 1995-2009 at Kaiser Permanente Southern California (KPSC) hospitals. Children were tracked from birth until the first of the following: date of clinical diagnosis of ASD, last date of continuous KPSC health plan membership, death due to any cause, or December 31, 2012. Relative risks of ASD were estimated by hazard ratios (HRs) using Cox regression models adjusted for birth year.

Maternal preexisting type 2 diabetes (n = 6496), GDM diagnosed at 26 weeks' gestation or earlier (n = 7456) or after 26 weeks' gestation (n = 17 579), or no diabetes (n = 290 792) during the index pregnancy.

Clinical diagnosis of ASD in offspring.

During follow-up, 3388 children were diagnosed as having ASD (115 exposed to preexisting type 2 diabetes, 130 exposed to GDM at ≤26 weeks, 180 exposed to GDM at >26 weeks, and 2963 unexposed). Unadjusted annual ASD incidences were 3.26, 3.02, 1.77, and 1.77 per 1000 among children of mothers with preexisting type 2 diabetes, GDM diagnosed at 26 weeks or earlier, GDM diagnosed after 26 weeks, and no diabetes, respectively. The birth year-adjusted HRs were 1.59 (95% CI, 1.29-1.95) for preexisting type 2 diabetes, 1.63 (95% CI, 1.35-1.97) for GDM diagnosed at 26 weeks or earlier, and 0.98 (95% CI, 0.84-1.15) for GDM diagnosed after 26 weeks relative to no exposure. After adjustment for maternal age, parity, education, household income, race/ethnicity, history of comorbidity, and sex of the child, maternal preexisting type 2 diabetes was not significantly associated with risk of ASD in offspring (HR, 1.21; 95% CI, 0.97-1.52), but GDM diagnosed at 26 weeks or earlier remained so (HR, 1.42; 95% CI, 1.15-1.74). Antidiabetic medication exposure was not independently associated with ASD risk. Adjustment for a mother or older sibling with ASD in the full cohort and for maternal smoking, prepregnancy body mass index, and gestational weight gain in the subset with available data (n = 68 512) did not affect the results.

In this large, multiethnic clinical cohort of singleton children born at 28 to 44 weeks' gestation, exposure to maternal GDM diagnosed by 26 weeks' gestation was associated with risk of ASD in offspring.

PMID:

25871668

[PubMed - in process]

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Nutrition
commenter cet article

commentaires