Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mars 2015 6 21 /03 /mars /2015 11:38

Déclencher la sécrétion d'ocytocine dans le cerveau




L’ocytocine est considérée comme un candidat prometteur pour réduire les insuffisances sociales dans les troubles psychiques comme l’autisme.


Jusqu’à présent, le problème était de savoir comment faire franchir la barrière hémato-encéphalique à l’ocytocine de synthèse.


Une étude américaine publiée dans la revue « Neuropsychopharmacology » pourrait cependant avoir révélé un moyen de surmonter cet obstacle.


Des chercheurs du Centre national de recherche sur les primates Yerkes de l’Université Emory, à Atlanta en Géorgie, ont utilisé le lien de couple chez les campagnols des prairies monogames comme un indice d’effets prosociaux, ce qui ne se produit normalement qu’après l’accouplement et la sécrétion d’ocytocine dans le cerveau qui s’ensuit.


L’équipe de chercheurs a montré qu’un médicament qui active les récepteurs de la mélanocortine stimule la sécrétion d’ocytocine dans le cerveau.


Une simple injection de mélanocortine a rapidement provoqué la formation d’un lien de couple chez des campagnols des prairies mâles et femelles en l’absence d’accouplement et ce lien a persisté bien après la dissipation du médicament.


Le même médicament a activé les cellules productrices d’ocytocine de sorte qu’elles sécrètent l’ocytocine directement dans les centres de récompense du cerveau responsables de la formation des liens.


« Notre dernière découverte ouvre une nouvelle voie de recherche pour exploiter la puissance du système de l’ocytocine dans le cerveau afin de renforcer la capacité de traitement des informations sociales, ce qui pourrait profondément influer sur le traitement des troubles sociaux, en particulier en association avec les thérapies comportementales utilisées pour traiter les enfants sur le spectre autistique », a déclaré le co-directeur de l’étude, Larry Young.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Concept
commenter cet article

commentaires