Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2015 4 26 /03 /mars /2015 11:58

Combinaison médicamenteuse contre la forme persistante d’infection à Borrelia burgdorferi

In vitro: éradication obtenue en utilisant les associations de daptomycine, Céfopérazone et Doxycycline


• Feng Jie,
• Paul G. Auwaerter,
• Ying Zhang

Résumé


Bien que la plupart des patients atteints de la maladie de Lyme maladie puissent être guéris avec des antibiotiques comme la Doxycycline ou Amoxicilline avec une durée de traitement de l’ordre de 2 à 4 semaines, certains patients souffrent d'arthrite persistante ou de syndrome de post-traitement de la maladie de Lyme.

Pourquoi ces phénomènes se produisent n’est pas clair, mais les hypothèses envisagent les réponses de l'hôte, les débris antigéniques, ou B. burgdorferi résistants malgré l'antibiothérapie.

In vitro, l’on constate que B. burgdorferi peut développer une tolérance aux antibiotiques comme pour la forme modifiée spirochetose typique, constat fait en étudiant la croissance logarithmique et avec des variantes de corps ronds dans des microcolonies qui se forment dans la phase stationnaire.

B. burgdorferi a semblé avoir plus une plus grande fréquences de formes persistances que E. coli comme lors d’un contrôle tel que mesuré par la viabilité SYBR Green I / iodure de propidium (PI) et comptage au microscope.

Pour éliminer plus efficacement les différentes formes de tolérance à la Doxycycline ou à l’Amoxicilline, des combinaisons de médicaments ont été étudiées à l'aide de traitements précédemment identifiés, à partir d'une bibliothèque de médicaments approuvés par la FDA, avec une activité élevée contre ces formes persistantes.

Par l'utilisation d'un test de viabilité SYBR Green / PI, les combinaisons de médicaments contenant la Daptomycine étaient les plus efficaces.

Des médicaments étudiés, la Daptomycine était l'élément commun dans les protocoles les plus actifs lorsqu'il est combiné avec la Doxycycline et à des bêta-lactamines (Céfopérazone ou Carbénicilline) ou un inhibiteur de l'énergie (de la Clofazimine).

Daptomycine et Doxycycline et Céfopérazone ont éradiqué les formes de microcolonie le plus résistantes de B. burgdorferi persistantes et ne n’ont pas donné spirochètes viables sur les repiquages, suggérant une lyse durable qui n'a pas été obtenue par deux ou trois autres combinaisons de médicaments.

Ces résultats pourraient avoir des implications pour l'amélioration du traitement de la maladie de Lyme, si des organismes persistent ou des toxines sont responsables de symptômes qui ne se résolvent pas avec la thérapie conventionnelle.

D'autres études sont nécessaires pour valider si une telle combinaison d’approches antimicrobiennes sont utiles dans des modèles animaux et lors de l'infection humaine.

http://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0117207

Drug Combinations against Borrelia burgdorferi Persisters In Vitro: Eradication Achieved by Using Daptomycin, Cefoperazone and Doxycycline

  • Jie Feng,
  • Paul G. Auwaerter,
  • Ying Zhang
  • Published: March 25, 2015

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Infections froides
commenter cet article

commentaires

Hermann 26/05/2015 03:47

C'est encourageant cette article !!! Avoir, par a suite et dans e temps !!